À l'ère de la distanciation sociale, Facebook ajoute un câlin à ses réactions

Publié le par angeline351

À l'ère de la distanciation sociale, Facebook ajoute un câlin à ses réactions

Le premier réseau social du monde offrira ce nouvel emoji à tous ses utilisateurs, dès la semaine prochaine, afin qu'ils puissent montrer leur soutien à leurs proches en ces temps de pandémie. Cela faisait cinq ans que Facebook n'avait pas ajouté de nouvelle réaction.

À défaut de câlins réels, Facebook offrira dès la semaine prochaine la possibilité d'envoyer à ses proches une étreinte virtuelle : par ces temps de pandémie, le premier réseau social du monde a décidé d'élargir la palette des réactions possibles sur sa plateforme.

À chacun des posts de leurs « amis », les utilisateurs pourront désormais choisir de réagir à l'aide du célèbre bonhomme jaune, serrant cette fois affectueusement dans ses bras un coeur rouge.

L'emoji, censé apporter un peu de réconfort, sera la septième réaction possible sur Facebook, aux côtés des classiques « J'aime », « J'adore », « Haha », « Waouh », « Triste » et « Grrr ». Cela faisait cinq ans que Facebook n'en avait pas ajouté une nouvelle.

Un nouveau coeur sur Messenger
Le petit nouveau sera « un moyen pour les gens de montrer leur soutien aux autres en cette période inédite », a expliqué un porte-parole de la compagnie, Alexandru Voica, en citant l'épidémie de Covid-19.

Cette nouvelle réaction sera disponible la semaine prochaine dans le monde et vous pourrez l'utiliser pour réagir aux publications, commentaires, images, vidéos et autres contenus sur l'application et sur Facebook.com », a-t-il poursuivi.

Sur l'application de conversation Messenger, le coeur rouge habituel dont les internautes peuvent gratifier un message pourra être transformé par un coeur rose et violet en train de battre.

Facebook et ses applications de messagerie ont connu une forte hausse de leur trafic depuis le début de la pandémie et la mise en place de mesures de confinement partout dans le monde.

Publié dans INFORMATION, SERVICE PUBLIC

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article