À ANCENIS-SAINT-GÉRÉON, FIN DES DÉBRAYAGES À LAÏTA

Publié le par angeline351

À ANCENIS-SAINT-GÉRÉON, FIN DES DÉBRAYAGES À LAÏTA

Les salariés de la beurrerie d’Ancenis réclamaient la prime de 1 000 € pour tous les employés de la coopérative Laïta. La direction a octroyé une prime de 20 € par jour de présence sur le site, plafonnée à 600 €, pour tous les salariés des ateliers.
 

Des salariés de la beurrerie de la coopérative Laïta, à Ancenis, réclamaient la prime de mille euros au regard des grosses cadences de production sur les chaînes de fabrication et avaient observé à plusieurs reprises des débrayages jusqu’à la tenue d’une réunion entre la direction et les syndicats, jeudi 23 avril.

Ce ne sera pas mille euros, mais « 20 € par jour de présence entre le 17 mars et le 10 mai sur le site pour tous les salariés en poste dans les ateliers de Laïta. Une prime plafonnée à 600 € », indique un représentant FO, précisant que les salariés en télétravail recevront, eux, « 3 € par jour et 5 € les jours où ils viennent sur le site ». Les personnels des six sites de production sont concernés : Ancenis, Landerneau et Ploudaniel (29), Créhen, Lanfains et Yffiniac (22). Décision jugée « correcte par les salariés », selon ce représentant, et qui a conduit à la fin aux débrayages.

Publié dans INFORMATION, FO44, COMMUNIQUE FO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article