Le budget 2020 appauvrit les plus pauvres, selon l'OFCE

Publié le par angeline351

Le budget 2020 appauvrit les plus pauvres, selon l'OFCE

Selon une étude de l’OFCE publiée le mercredi 5 février, le budget 2020 dessiné par l’exécutif présenterait une nouveauté, comparé aux budgets précédents : il fait perdre du pouvoir d’achat aux plus pauvres mais favorise les classes moyennes et supérieures.

Le constat est inédit. Après le célèbre "travailler plus pour gagner plus" des années Sarkozy, il semblerait que les années Macron introduisent un nouvel adage : "travailler moins pour gagner encore moins." Selon une étude de l'OFCE, observatoire de recherche économique rattaché à Sciences Po, publiée mercredi 5 février, le budget 2020 voté en décembre par les parlementaires pénaliserait les ménages les plus modestes.

Les ménages appartenant au 20% les plus modestes", c'est-à-dire "ceux dont le niveau de vie est inférieur à 1.315 euros par mois par unité de consommation", ce qui revient à 2.370 euros pour un couple avec un enfant, seraient perdants avec la mise en place des mesures du budget 2020, note l'étude. En cause, principalement la baisse des allocations logement et la réforme de l'assurance-chômage. "Ils subissent également les effets négatifs de la fiscalité indirecte, sur le tabac et la taxe carbone", estime Mathieu Plane, chercheur à l'OFCE et auteur de l'étude.

Pire, ce sont les plus vulnérables qui perdent le plus : ceux qui gagnent moins de 820 euros par mois par unité de consommation perdent en moyenne 45 euros par an, quand ceux qui disposent entre 1120 et 1220 euros par unité de consommation perdent en moyenne 10 euros.

 

 

 

Publié dans INFORMATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article