Mobilisation du 5 décembre

Publié le par angeline351

Mobilisation du 5 décembre

La presse nationale et régionale a fait ses Unes de cette grande journée de manifestations et de revendications contre la réforme des retraites. Une date qui pourrait bien compter dans l’histoire sociale actuelle. Aperçu dans la presse.

Le Parisien
« Les syndicats avaient annoncé un jeudi noir, une mobilisation massive contre la réforme des retraites. De ce point de vue-là, ils ont réussi leur pari : des transports à l’arrêt, une grande partie des écoles et des services publics fermés, des centaines de milliers de Français ont parcouru dans les rues au son de ̎ Mo-ti-vés ̎ ».

La Croix
Même son de cloche : « Avec des centaines de milliers de personnes dans les rues, un cheminot et un instituteur sur deux en grève, la mobilisation contre la réforme des retraites marque un succès pour les syndicats contestataires. La grève est reconduite vendredi 6 décembre dans les transports et même jusqu’au lundi 9 décembre à la RATP ». Et demain : « Jean-Paul Delevoye poursuit tout de même les négociations, avant de rendre ses conclusions. Le Premier ministre, Édouard Philippe, précisera le contenu de la réforme, probablement en milieu de semaine prochaine ». Le quotidien de préciser aussi : « Un abandon de la réforme, qui doit être présentée en conseil des ministres début 2020, n’est pas prévu ». À voir !

Le Figaro
À Paris : « La foule est très hétérogène. Et dans les rangs des manifestants, beaucoup s’opposent tout simplement à la politique du gouvernement. ̎ Les grandes révolutions naissent des petites misères comme les grands fleuves des petits ruisseaux ̎ ». Une phrase de Victor Hugo, que l’on peut lire place de la République, sur une banderole géante accrochée au toit d’un immeuble. ̎ Chili ̎, ̎ Algérie ̎ , ̎ Hong Kong ̎ : ces lieux secoués ces derniers mois par des révoltes populaires y sont également inscrits, considérés comme inspirants ».

Sud Ouest
À Bordeaux : « Le record des défilés contre le plan Juppé n’a pas été battu, mais les manifestants d’hier étaient peu ou prou à égalité avec la mobilisation de mars 2016 contre la loi travail de Myriam El Khomri. Hier en fin d’après-midi, le ministère de l’intérieur recensait plus de 800.000 manifestants dans les rues de France où 245 cortèges avaient été déclarés. De façon claire, la rue et les syndicats ont marqué un point. La grève a également été très suivie,…, de quoi inciter les opposants à la réforme à poursuivre le mouvement ».

Libération
Un journaliste et un photographe du quotidien ont suivi toute la journée du 5 Yves Veyrier, résumé : « Avant d’entrer sur le plateau de la matinale d’Europe 1, il fait son analyse : ̎ On m’attend au tournant, je le sais bien. Philippe Martinez est clairement identifié, moi moins. À FO, on est les troisièmes et les faiseurs de roi, ça donne une responsabilité ̎. Une fois sur le plateau, il a déclaré : « ̎ Je ne veux pas que [le mouvement] dure car nous voulons être entendus. Revenons à la table des négociations ̎ ».

L’Humanité
Le quotidien a donné la parole à notre Secrétaire général, Yves Veyrier : « ̎ Pour un début, ce mouvement connaît une immense ampleur. La reconduction de la grève est aujourd’hui largement partagée. L’unité syndicale démontre une dynamique commune entre FO, CGT, FSU, Solidaires et la CGC. Nous évoquerons au siège de FO (ce vendredi-NDLR) [6 décembre] la suite de cette protestation. Aujourd’hui, le gouvernement ne répond pas aux dangers que l’on soulève : mode d’acquisition des droits à la retraite et le calcul par points de la pension ̎ ».

CHRISTOPHE CHICLET

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article