Editorial de Michel Beaugas, Secrétaire général de l’UCR-FO : « Passage de relais »

Publié le par angeline351

Editorial de Michel Beaugas, Secrétaire général de l’UCR-FO : « Passage de relais »

Lors du CCN des 25 et 26 septembre dernier, Philippe a fait valoir ses droits à la retraite après avoir passé plus de 8 ans comme Secrétaire confédéral en charge des retraites, il était à ce titre Secrétaire général de l’UCR-FO. Je tiens au nom de tous à le remercier pour le travail accompli avec Didier Hotte, il a fait progresser et développer l’UCR et les UDR, relayant ainsi les revendications de nos camarades retraités, et assurant notre présence dans tous les départements.

J’ai pu constater la vitalité de l’Union confédérale des retraités lors des débats du dernier comité exécutif qui s’est déroulé les 10 et 11 octobre, vous trouverez dans ce numéro la résolution votée à l’unanimité.

Je prends le relais dans cette période particulière où notre régime de retraite est en danger par la volonté du gouvernement de mettre en place une contre-réforme systémique avec une retraite « universelle » par point, supprimant ainsi les régimes spéciaux, et mettant à mal le système de retraite complémentaire construit depuis des années par les interlocuteurs sociaux…

contre-réforme qui ne sera pas sans conséquences pour les retraités actuels puisqu’ils verront avec le temps leur retraite alignée sur le système à points, et leur pension fluctuer au rythme de la conjoncture économique.

Le bureau confédéral m’a confié la responsabilité du dossier des retraites en considérant qu’il ne pouvait pas être séparé des questions de l’emploi.

En effet, l’exécutif présente sa réforme comme réparatrice des aléas de la carrière ; nous ferons la démonstration qu’il n’en est rien. Nous proposerons dans les jours qui viennent des pistes d’amélioration du système actuel qui est sans aucun doute perfectible.

Alors que 85% des embauches se font aujourd’hui en CDD, embauches dont la durée est inférieure à un mois et que le temps partiel est également principalement subi par les femmes, force est de constater que ce sont bien les modalités et les conditions de travail qui sont en cause et non notre système de retraite.

Pour faire plier le gouvernement, il nous faut réussir le 5 décembre par des arrêts de travail dans toutes les entreprises et administrations, c’est bien le nombre de grévistes qui sera observé.

Nous réaffirmons que la vraie réponse passe par des politiques économiques qui garantissent des emplois pérennes et de qualité avec des salaires et des conditions de travail décentes de l’entrée dans la vie active à la retraite.

 

Publié dans INFORMATION, COMMUNIQUE FO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article