Logement : attention, les loyers risquent d'augmenter

Publié le par angeline351

Logement : attention, les loyers risquent d'augmenter

Mauvaise nouvelle pour les locataires. Après plusieurs années de modération des loyers, voire, parfois, de baisse, ceux-ci pourraient augmenter.

Des loyers qui peuvent augmenter au 1er octobre 2019
+ 1,2%. C'est ce que l'indice de référence des loyers pour le troisième trimestre 2019, indice calculé par l'INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques), prévoit. Concrètement, cela veut dire que tout locataire peut se voir imposer par son propriétaire, ou par l'agence immobilière qui le représente, une hausse de 1,2% de son loyer à partir du mois d'octobre.

Alors bien entendu, sur un loyer de 750 euros, on ne parle là que de 90 centimes d'augmentation par mois. Mais sur un an, cela représente près de 11 € supplémentaires. Pour un loyer de 2000 €, la hausse est de 24 € par an.

Votre propriétaire doit informer qu'il va augmenter le loyer
Mais attention toutefois : la hausse n'est pas automatique ! Il faut que le propriétaire vous notifie de la hausse, à date certaine, et il a pour cela un an devant lui.

Cela ne veut pas dire pour autant que vous risquez de recevoir un rappel de loyer. La hausse ne peut pas prendre effet de manière rétroactive. Autrement dit, si vous recevez début janvier un courrier de votre bailleur vous annonçant une hausse de votre loyer, celle-ci ne pourra pas s'appliquer sur les mois déjà écoulés.

En revanche, si votre contrat de bail ne fait pas mention de l'IRL, l'indice de référence des loyers, pour le calcul des mensualités, votre propriétaire ne devrait pas être en mesure de les modifier unilatéralement. Pour vous en assurer, pensez à relire votre contrat... 

Publié dans INFORMATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article