Assurance-vie : l'abattement ne sera pas supprimé

Publié le par angeline351

Assurance-vie : l'abattement ne sera pas supprimé

Réunis en commission des finances, les députés ont rejeté un amendement qui aurait supprimé l’abattement annuel de 4.600 € pour les rachats sur les contrats d’assurance-vie.

Assurance-vie : vous pourrez continuer à retirer des plus-values sans impôt
Le régime fiscal avantageux de l’assurance-vie sera finalement préservé. La Commission des finances de l’Assemblée nationale n’a pas donné son feu vert à un amendement déposé par les députés Modem, qui aurait mis fin à la possibilité de retirer chaque année, sur les contrats en euros, jusqu’à 4.600 € sans payer d’impôt.

Pour rappel, après huit ans de détention, les plus-values sur un contrat d’assurance-vie peuvent être retirées en s’acquittant uniquement des prélèvements sociaux (7,5%), dans la limite de 4.600 € pour une personne seule ou 9.200 € pour un couple. Il s’agit d’un plafond global par contribuable, il peut être partagé entre plusieurs contrats.

Les unités de compte dominent le marché de l’assurance-vie
En voulant supprimer cet avantage fiscal sur les contrats en euros, les députés du Modem avaient l’intention de rendre plus attractifs les contrats en unités de compte. En effet, les taux d’intérêt étant extrêmement bas (voire négatifs dans certains cas), les contrats en euros (dont les fonds sont surtout investis en obligations) rapportent très peu. Une fiscalité moins attractive aurait permis de « fermer le robinet » des versements des particuliers en réorientant leur épargne vers les contrats en unités de compte.

Quoi qu’il en soit, les épargnants sont de toute façon conscients du faible intérêt des contrats en euros. Avec 39,5 milliards d’euros de versements, l’année 2018 a été la meilleure année de l’histoire en termes de volumes de souscription d’unités de compte.

Publié dans VOS DROITS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article