Emploi à domicile : les avantages fiscaux des personnes âgées réduits

Publié le par angeline351

Emploi à domicile : les avantages fiscaux des personnes âgées réduits

 

Pour faire des économies, l’exécutif s’apprête à limiter l’exonération totale de cotisations sociales en cas d’emploi à domicile par un senior de plus de 70 ans.

Le gouvernement veut économiser 310 millions d'euros l'an prochain
Jusqu’à présent, si une personne de plus de 70 ans emploie une aide à domicile, que ce soit pour la cuisine, le ménage, le quotidien ou encore pour lui tenir compagnie, cet employeur bénéficie d’une exonération totale de cotisations sociales pour son employé. Un dispositif automatique et qui représente un coup certain pour l’État, puisque l’on estime qu’il coûtera 1,8 milliard d’euros cette année.

Les choses doivent changer. Le quotidien économique Les Échos croit en effet savoir que dans son projet de budget de financement de la Sécurité sociale 2020, le gouvernement souhaite mettre un sacré coup de rabot à cette exonération fiscale. L’objectif, d’après le quotidien, est de pouvoir économiser 310 millions d’euros l’an prochain, et 360 millions d’euros durant les années suivantes.

Réduire l'accès à cette exonération totale
Comment ? En limitant l’accès à cette exonération fiscale. Ainsi, pour en bénéficier, il ne faudra plus seulement être âgé d’au moins 70 ans, mais surtout être reconnu comme étant en perte d’autonomie. Seules les personnes reconnues comme étant en situation de dépendance ou de handicap pourront donc bénéficier de cette exonération totale en tant qu’employeur.

Une mesure qui devrait causer une certaine émotion chez les familles et les seniors. De son côté, le gouvernement semble droit dans ses bottes, explique Les Échos, et rappelle que depuis la mise en place de cette exonération totale, d’autres dispositifs d’aide ont été créés. Ces derniers pourraient donc compenser le coût supplémentaire engendré par ce recadrement !

Publié dans INFORMATION, RETRAITES, SANTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article