Légère revalorisation de l'assurance chômage au 1er juillet

Publié le par angeline351

Légère revalorisation de l'assurance chômage au 1er juillet

Au 1er juillet, 2,6 millions français bénéficieront de la revalorisation des allocations chômage. Revalorisation, insuffisante selon les syndicats.

94% des demandeurs d'emploi concernés
Les chômeurs verront leur allocation progresser de moins de 1% au 1er juillet. Cette revalorisation concerne près de 94% des demandeurs d’emplois indemnisés par l’assurance chômage au 1er juillet 2019, soit environ 2,6 millions de personnes, selon l’Unédic. Le coût pour l’Assurance chômage pour le deuxième semestre 2019 et l’année 2020 est d’environ 190 millions d’euros, a ajouté le gestionnaire de l’assurance chômage. 

L’allocation minimale et la partie fixe des allocations sont traditionnellement revalorisées au 1er juillet. L’allocation minimale passe donc à 29,26 euros par jour contre 29,06 actuellement. En 2018, la hausse avait été aussi de 0,7%, après une hausse de 0,65% en 2017 et une non revalorisation en 2016. 

Déception des syndicats
Les syndicats espéraient plus qu'une revalorisation de 0,7% au 1er juillet. Ainsi, dans un communiqué, la CFDT expliquait avoir demandé une revalorisation de +1,5%. Estimant que le retour à l’équilibre des comptes de l’Unédic, mais aussi le retour de la croissance économique, justifiait une hausse largement supérieure à 0,7%.

Ce 27 juin au matin, une centaine de personnes s’est réunie devant le siège de l’Unédic, à l’appel de la CGT, afin de protester contre cette faible revalorisation et contre la réforme de l’assurance chômage présentée la semaine dernière. Cette dernière prévoit en effet de durcir les règles d’accès et d’indemnisation. 

 

Publié dans VOS DROITS, INFORMATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article