CMU : ce qui change avec la réforme

Publié le par FOEurodif/BOUCHARA

CMU : ce qui change avec la réforme

La CMU évolue. Deux nouveaux décrets viennent d’être publiés au Journal officiel, et modifient les règles de cette couverture maladie universelle.

La couverture maladie universelle évolue
La réforme de la CMU n’entrera pas en vigueur avant le mois de novembre prochain. Mais ce n’est pas une raison pour ne pas s’y préparer. Les règles de la Couverture maladie universelle viennent en effet de changer, avec deux décrets publiés le 23 juin dernier au Journal officiel. Une réforme qui concerne pas moins de sept millions de bénéficiaires en France.

Mais en quoi consiste cette réforme ? Tout simplement à cumuler, en un seul dispositif, les deux complémentaires suivantes : la Couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) et l’Aide pour une complémentaire santé (ACS). Le but ? Permettre aux personnes qui ne bénéficiaient jusqu’alors que de l’ACS de pouvoir mieux accéder aux soins.

Une participation financière demandée
C’est pour cette raison que la CMU-C va être étendue au 1er novembre prochain aux personnes éligibles à l’ACS. Comme pour les bénéficiaires actuels de la CMU-C, cette couverture sera gratuite, sauf si les ressources des bénéficiaires dépassent de 35% les actuels plafonds de la CMU-C. Dans ce cas, une petite participation financière leur sera demandée.

Cette participation financière sera établie de manière forfaitaire en fonction de la tranche d’âge des bénéficiaires. Elle sera de 8 € par mois pour les moins de 29 ans, de 14 € par mois entre 30 et 49 ans, de 21 € par mois entre 50 et 59 ans, de 25 € par mois entre 60 et 69 ans, et de 30 € par mois pour les personnes âgées de 70 ou plus.

Comment faire des économies sur votre assurance santé ? 

Publié dans VOS DROITS, SANTE, INFORMATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article