Affaire des "faux steaks hachés" destinés aux plus démunis : un scandale… de l’Etat ?

Publié le par angeline351

Affaire des "faux steaks hachés" destinés aux plus démunis : un scandale… de l’Etat ?

Quelque 780 tonnes de steaks "non conformes" ont été livrés à des associations caritatives. Derrière cette affaire, un organisme public, FranceAgriMer, a peut-être péché par légèreté. Car comme le montre "Marianne", un seul critère a été retenu lors de l’achat : le prix. Tant pis pour la qualité…
L’information a été révélée ce vendredi 7 juin au matin sur RTL : 780 tonnes de « faux steaks hachés » ont été livrées à la Croix-Rouge, aux Restos du cœur, au Secours populaire français et à la Fédération française des banques alimentaires. Quatre des principales associations venant en aide aux plus démunis. Ces steaks hachés étaient en réalité composés d’une mixture d’amidon, de soja, de peau et de gras, sans trace de viande bovine. Ils avaient été achetés grâce à une dotation du Fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD). C’est FranceAgriMer, un office public rattaché au ministère de l’Agriculture, qui s’est chargé des courses en gros. En très gros même. Marianne, qui a fouillé les appels d’offres, a retrouvé celui lancé par FranceAgriMer dans cette affaire. L’avis d’attribution, en date du 6 juin 2018, livre trois informations importantes :

- La première est la qualité du produit commandé : 3 lots de « steak haché surgelé de bœuf 15% MG [de matière grasse, ndlr] », pour des montants de 1.895.735 euros, 1.974.418 euros et 1.372.137 euros. Soit un total de 5,2 millions d’euros.

Publié dans SANTE, RAPPEL PRODUITS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article