Décès de la doyenne de Force Ouvrière à 107 ans

Publié le par angeline351

Née le 30 août 1911 dans la région d’Angers (Maine-et-Loire) ; employée des PTT ; syndicaliste CGT puis FO dans le Maine-et-Loire.

Fille de André Caubel, brigadier facteur des postes, et de Marie Angéline Gresset, sans porfession, Germaine Caubel s’était marié le 5 juillet 1948 à Angers avec Paul, Jules Gourdon. Elle entra dans les PTT à l’âge de dix-sept ans comme remplaçante dans les bureaux de poste et télécommunications

du Maine-et-Loire. Elle progressa dans la profession et dans les années cinquante fut chargée, à la Direction départementale des PTT d’Angers, de gérer la mise en place des lignes téléphoniques chez les nouveaux abonnés. Elle termina sa carrière au service départemental des affaires sociales.

Entrée dans les PTT en 1928, elle prit sa première carte syndicale à la CFTC mais y resta peu, en 1933 elle adhéra à la CGT et fut trésorière du syndicat des PTT d’Angers. Elle témoigne de la scission de fin-1947-début 1948 : "Des collègues de Bordeaux m’ont téléphoné. Ils m’ont dit qu’ils créaient Force ouvrière. Moi je n’étais pas communiste alors j’ai adhéré à FO [...] J’ai envoyé une lettre à mes adhérents pour leur demandé de prendre position", la majorité la suivit à Force ouvrière. 


Toujours trésorière de son syndicat, militante active, il se consacra aux œuvres sociales et fut notamment à l’origine du camping, Les Onchères, sur l’île de Noirmoutier en Vendée.
A 106 ans, Germaine Gourdon, doyenne des militantes et militants de FO était honorée dans un article de FO hebdo le 11 avril 2018.

 

Publié dans INFORMATION, saudade

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article