Carnaval d'Albi : dans les coulisses de l'organisation du millésime 2019

Publié le par angeline351

Carnaval d'Albi : dans les coulisses de l'organisation du millésime 2019

Le 64e carnaval débute samedi 23 février et jusqu'au 10 mars à cheval sur les vacances scolaires. Daniel Gaudefroy, élu en charge des fêtes populaires, de la gestion des risques et des commissions de sécurité nous livre le mode d'emploi de ces 15 jours de fête.

Sept années déjà que l'élu a pris en main l'organisation pour la mairie de l'arrivée des forains et de leur répartition sur les lieux de fête dédiés sur Albi. «Il faut savoir qu'à peine les derniers confettis balayés, on s'affaire déjà un an à l'avance à jalonner le carnaval suivant. Je puis vous assurer que l'on maîtrise la mécanique à 100 %. C'est du sur-mesure. Et ça dure depuis 64 ans.»

Deux réunions ont eu lieu avec les représentants des polices nationale et municipale, des services techniques de la ville, ceux de la préfecture, du service départemental d'incendie et de secours (SDIS 81) et de la Croix-Rouge. «Pour vous confirmer que tout est parfaitement rodé, nous n'avons reçu aucune demande de réunion spécifique de la part des forains, précise Daniel Gaudefroy. Tous les riverains des sites occupés par les manèges et attractions ont été prévenus par courrier un mois avant soit entre mi-janvier et début février de la tenue du carnaval et des soucis provisoires de stationnement inhérents. Une signalisation pour l'interdiction de stationnement a été positionnée depuis le 4 février pour prévenir des festivités. Une réunion s'est tenue avec les responsables du circuit d'Albi et les commerçants du Séquestre. A leur arrivée par la rocade, les forains seront parqués sur Parc Bompaut derrière le parc des Expos. Ils percevront un macaron, et patienteront le long du parking de la Baute en attendant de faire leurs papiers. Tout est très organisé.»

Arrivée des forains d'aujourd'hui à mercredi
L'arrivée des forains est programmée sur trois jours de ce lundi matin à mercredi soir. Deux cents métiers et attractions tenus par des artisans forains. Mardi à 21 h, ils s'installent sur le Lude et Andrieu, mercredi matin à partir de 10 h le long de la place Lapérouse en face du tribunal et le soir à 21 h sur le Jardin national. À 21 h 30, mercredi, les manèges à sensations dont une nouveauté pour les accros à l'adrénaline va prendre vie à Jean-Jaurès à l'emplacement des bus. Le parking extérieur de la place Jean-Jaurès verra le positionnement des attractions le 21 février. «Sur ce site, insiste Daniel Gaudefroy, on est obligés de vérifier le poids par surface au sol car nous sommes limités par le poids des attractions. Jeudi soir, tout est place, paré pour le passage de la commission de sécurité pompier. L'inauguration se fera au Lude samedi à 14 h 30 par la reine et ses deux dauphines. La fête foraine démarre ce samedi 23 février et s'achève le 10 mars à l'issue des vacances scolaires auxquelles on s'adapte.»

Pour être complet sur la logistique, la présentation des chars est programmée ce mardi. Les deux dates du défilé du carnaval sont les dimanches 3 et 10 mars de 14 h à 18 h 30 avec un parcours de 2,3 km allant du Bon sauveur au Vigan. «Un millier de participants seront dans le corso, conclut l'élu. L'an passé, on a dénombré 80 000 spectateurs le premier week-end et 50 000 au second sans oublier le carnaval des enfants le 6 mars après-midi avec 3 000 crêpes et le bûcher de Monsieur Carnaval (repli à Pratgraussals en cas de pluie).

Sachez enfin que le lundi 11 mars au matin, les cinq tonnes de confettis lancés des 15 chars auront disparu. Ce carnaval millésimé 2 019 vantant l'exotisme aura laissé place à de jolis souvenirs a priori ensoleillés. Il sera temps de songer à l'organisation du soixante-cinquième.

du 23 février au 10 mars

Stationnement, Mode d'emploi
Comme d'habitude, le stationnement sera «amputé» sur le Jardin national, au Lude, sur le parking Jean-Jaurès extérieur et sur le boulevard Andrieu. Mais pour compenser largement ce manque de places dû au carnaval, des stationnements gratuits sont suggérés place du Castelviel, dans le bas du Bondidou, caserne Teyssier, au petit parking du Pont-Neuf, mais aussi sur le parking des Temps Modernes face au lycée Rascol et place Pelloutier sans oublier le parking relais de La Mouline et ses 180 places.

Voilà des stationnements possibles pour les carnavaliers tous situés dans un rayon de 10 minutes à pied. Et Daniel Gaudefroy de rajouter que «jamais la maire ou ses adjoints n'ont été visés par la moindre plainte de gens mécontents des conditions de stationnement. Enfin, cette année encore, durant tout le carnaval, la circulation dans le centre-ville sera totalement maintenue.

Publié dans INFORMATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article