On a un Président qui a du retard à l’allumage à chaque fois » estime Jean-Claude Mailly

Publié le par angeline351

 
On a un Président qui a du retard à l’allumage à chaque fois » estime Jean-Claude Mailly

Lors de l’émission « On va plus loin », Jean-Claude Mailly, ancien secrétaire national de Force Ouvrière, a estimé que le fait que les Gilets jaunes parlent « à titre individuel » avait ses propres limites. Il a également indiqué qu’Emmanuel Macron était « en décalage par rapport à la situation. »

L’exécutif rétropédale afin d’essayer de calmer la crise des Gilets jaunes. Mais de nouveaux rassemblements sont annoncés ce week-end et l’Élysée craint de grandes violences.

Sur le plateau d’ « On va plus loin », Jean-Claude Mailly, ancien secrétaire national de Force Ouvrière (FO), analyse ce mouvement, qui donne tant de fil à retordre au gouvernement : « C’est un mouvement de caractère inédit [dans] la manière dont il s’est développé, sans appel aux politiques ou syndicats (…)  Maintenant on voit (…) les limites de l’exercice (…) Avec qui le gouvernement discute ? Il a en face de lui des gens sincères qui parlent à titre individuel (…) Quand il n’y a pas d’interlocuteur, à un moment donné c’est compliqué de discuter. Mais c’est aussi, d’une certaine manière, la rançon du comportement du gouvernement ces derniers temps, qui avait tendance à décider tout seul et à passer un peu en force. »

Et il ajoute : « On a (…) un président qui a du retard à l’allumage à chaque fois. Il est en décalage par rapport à la situation. Décalage dans les annonces etc. (…) Il y a des questions d’urgence sociale (…) et puis après il y a tout le reste. La question de la fiscalité qui est un vrai problème par rapport aux inégalités, ça ne se traite pas en trois jours, c’est évident. »

Vous pouvez voir et revoir le débat sur les Gilets jaunes, en intégralité :

Publié dans INFORMATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article