Le nouveau contrôle technique ne sera pas renforcé

Publié le par angeline351

Le nouveau contrôle technique ne sera pas renforcé

Le durcissement du contrôle technique n’entrera pas en vigueur au 1er janvier 2019. C’est l’une des mesures qu’a annoncées le Premier ministre, le mardi 4 décembre 2018.

Les nouvelles modalités du contrôle technique suspendues pour six mois
Dans une logique « d’apaisement » face au mouvement des « gilets jaunes », le Premier ministre a annoncé, le mardi 4 décembre 2018, la suspension de plusieurs mesures dont celle prévoyant un durcissement du contrôle technique à partir du 1er janvier 2019. « J’ai entendu l’inquiétude sur les modalités du contrôle technique, qui le compliquent et le rendent plus cher. Je suspends cette mesure pour une durée de six mois, pour trouver les justes adaptations », a déclaré Édouard Philippe.

Pour rappel, le contrôle technique devait être renforcé pour lutter contre la pollution des voitures diesel. Les tests devaient ainsi mesurer l’opacité des fumées et des polluants sortant du pot d’échappement.

Un nouveau durcissement pour 2022
Déjà renforcé en mai dernier, le durcissement du contrôle technique aurait du voir augmenter le nombre de contre-visites. Avec la conséquence, pour les automobilistes, de voir leur facture grimper, contraints pour certains de devoir remplacer des éléments mécaniques coûteux.

Si la suspension de ce nouveau contrôle technique est prévue pour six mois, une prochaine réforme est attendue en 2022 : le contrôle de cinq gaz polluants. Ce dispositif touchera également les véhicules les plus récents.

Publié dans INFORMATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article