Le Flunch de Rouen centre va fermer : les salariés menacés se mobilisent

Publié le par angeline351

Le Flunch de Rouen centre va fermer : les salariés menacés se mobilisent

La fermeture du restaurant Flunch dans le centre-ville de Rouen est annoncée pour le 29 décembre 2018. Les salariés préparent une action pour samedi 1er décembre.

L’annonce a été officialisée en septembre aux 23 salariés. Leur restaurant Flunch, rue des Carmes à Rouen (Seine-Maritime) va fermer le 29 décembre 2018. Les salariés ont décidé de ne pas se laisser faire… à leur échelle. Ils se mobiliseront samedi 1er décembre.

Quand je vois comment on nous dégage… »
La direction de Flunch a décidé de fermer quatre restaurants d’un coup. Celui de Rouen, mais aussi ceux de la galerie marchande du Havre Grand cap, de Nancy et de Belfort. Au total, 88 salariés sont menacés. « Nous avons eu une réunion pour un projet de fermeture en juin. On nous a dit que rien n’était fait. On a appris la décision définitive en septembre », se remémore Manuel Oliveira, représentant du personnel FO.

Les négociations sur le Plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) n’ont rien donné, selon ce syndicaliste : « Nos propositions ont été refusées. On va partir avec le minimum légal. » Soit environ 3 400 euros pour huit années de boîte pour Manuel Oliveira. Amer, le représentant syndical poursuit :

On a été élu meilleur restaurant des familles 2018. Mais quand je vois comment on nous dégage, sans nous laisser trop de choix…


Magasin bloqué entre midi et 14 heures
Le choix, c’est éventuellement d’être reclassé dans un autre restaurant. Des postes sont proposés à Barentin, Dieppe, Mers-les-Bains, Amiens (Somme) ou encore Mantes-la-Jolie (Yvelines). Manuel Oliveira s’est vu proposer Barentin, « mais je n’ai ni permis, ni voiture. Même s’il est prévu dans le PSE que la société me paie mon permis, je n’ai pas les moyens de m’acheter une voiture ».

Une action est prévue samedi 1er décembre. En plus du tractage pour expliquer la situation, l’entrée du magasin sera bloquée de midi à 14 heures. Ensuite, les employés n’ont pas prévu de faire du zèle prévient Manuel Oliveira : « On va travailler, mais très lentement, pour que ça bouchonne. » 

Depuis 2014, la branche restauration du groupe Mulliez subit des avaries financières. De nombreux magasins ont fermé comme le rapporte Challenges. Contactée, la direction a indiqué qu’elle ne souhaitait pas communiquer durant la procédure.

 

 

 

 

 

Publié dans INFORMATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article