Risque-t-on une amende en posant son gilet jaune à l’avant de sa voiture?

Publié le par angeline351

Risque-t-on une amende en posant son gilet jaune à l’avant de sa voiture?

Une rumeur inquiète certains automobilistes qui expriment leur soutien au mouvement de blocage du 17 novembre avec leur gilet de sécurité...

Pour manifester leur soutien au mouvement de protestation du 17 novembre, certains automobilistes positionnent un gilet de sécurité sur le tableau de bord de leur voiture. 
Certains internautes s'inquiètent de voir ce geste sanctionné d'une amende allant de 90 à 150 euros.
Mais il s'agit d'une intox, émanant soit d'un canular du site Nordpresse, soit d'une rumeur sans fondement, comme le confirme la Sécurité routière à 20 Minutes.
A l’approche du 17 novembre, date à laquelle les Français mécontents de la hausse du prix des carburants prévoient de « bloquer les routes » de l’Hexagone, des internautes s’inquiètent de potentielles répressions contre un objet symbolique du mouvement.

Le gilet de sécurité est en effet utilisé par certains automobilistes comme signe de ralliement… conformément aux appels lancés en ce sens sur les réseaux sociaux, notamment sur la page Facebook « Info Routes Haut-Doubs 25 », dès le 29 octobre : « Pour montrer votre mécontentement, vous pouvez placer un gilet fluo à l’avant de votre véhicule sur le tableau de bord. »

Or, selon une rumeur virale sur les réseaux sociaux, un tel geste exposerait à une amende variant entre 90 et 150 euros, pour des motifs plus ou moins vraisemblables… dont une prétendue « apologie du terrorisme », émanant en réalité d’un article parodique.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article