Retraite : alerte rouge sur les pensions complémentaires

Publié le par angeline351

Retraite : alerte rouge sur les pensions complémentaires

Mauvaise nouvelle pour les salariés qui cotisent à une caisse de retraite complémentaire. À partir de 2019, les règles de calcul de leur pension vont changer. Avec, à la clef, un risque de diminution de leur pension complémentaire significatif : jusqu'à 10% en moins ! 

Retraite : les règles Agirc-Arrco changent au 1er janvier 2019
Vous êtes salarié, du privé, vous approchez de l'âge de la retraite, et vous escomptiez partir avant 63 ans ? Ce qui va suivre devrait vous faire réfléchir. En effet, les règles de calcul des pensions de retraite complémentaire vont changer au 1er janvier 2019. Le but poursuivi par les caisses Agirc et Arrco est évidemment de soulager leurs comptes, qui menaçaient de passer dans le rouge dans les prochaines années. Pour cela, les conditions de prise en charge et de calcul des pensions ont été durcies. 

La principale modification concerne le choix de sa date de départ. À partir de 2019, si vous décidez de partir pile au moment ou vous pouvez prétendre toucher votre retraite du régime principal à taux plein, mais que vous n'avez pas encore 63 ans, votre retraire complémentaire sera minorée de 10% !

Rassurez-vous, la sanction, puisqu'il s'agit d'une sanction, ne sera que provisoire, mais pendant quelques mois, voire, quelques années si vous partez bien avant l'âge légal de 63 ans, votre pension complémentaire sera réduite. Le pari, c'est que le manque à gagner pour le jeune retraité ne sera que de quelques centaines d'euros sur une année, sachant que le retour à la normale surviendra plus ou moins rapidement.

Des centaines de milions d'euros d'économies à la clef pour les caisses de retraite
Les gestionnaires des caisses Agirc-Arrco pensent donc que cette amputation des revenus ne déclenchera pas de vague de contestation chez les retraités. En revanche, mis bout à bout, ces quelques centaines d'euros, multipliées par des centaines de milliers de nouveaux retraités, pèsent des dizaines, voire, des centaines de millions d'euros... 

Pour l'instant, comme la mesure n'est pas encore effective, on ne sait pas effectivement comment les caisses Agirc-Arrco l'appliqueront. Certains recommandent de demander une attestation de situation auprès du régime général, prouvant que vous avez acquis la totalité des semestres nécessaires, afin de toucher une retraite à taux plein. Réponse plus précise sur ces sujets au cours du premier semestre 2019, quand les premières décisions de prise en charge tomberont.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article