Patrice Clos : "Si les gens n'ont pas d'argent pour finir la fin du mois, ils n'auront pas d'argent pour acheter un autre véhicule même à crédit"

Publié le par angeline351

 Patrice Clos : "Si les gens n'ont pas d'argent pour finir la fin du mois, ils n'auront pas d'argent pour acheter un autre véhicule même à crédit"

Invité de Jean-Paul Chapel, Patrice Clos, secrétaire général FO Transports et candidat à la succession de Pascal Pavageau fait le point sur le syndicat et réagit aux annonces d'Edouard Philippe. 

Patrice Clos réagit aux annonces d'Edouard Philippe notamment les 4000€ de prime à la conversion : "A partir du moment où les gens n'ont pas d'argent pour finir la fin du mois, ils n'auront pas d'argent pour faire un crédit pour acheter un autre véhicule" déclare le secrétaire général FO Transports. Sur le chèque énergie élargi à 5,5 millions de personnes : "Oui c'est une bonne mesure parce que ça va dans le sens de l'amélioration du pouvoir d'achat. Le problème c'est qu'il faudrait qu'il y ait les crédits à taux zéro." 

Patrice Clos soutient-il le mouvement des gilets jaunes ? "Le mouvement citoyen je peux le comprendre. Si c'est un mouvement citoyen non récupéré par des organisations, oui, on peut le soutenir." 

Force Ouvrière est actuellement en difficulté suite à l'affaire des fichiers controversés et des révélations sur des notes de frais. Patrice Clos a découvert la rémunération de Jean-Claude Mailly dans le journal : "C'est abérant. Je veux bien qu'on soit syndicaliste mais quand on gagne plus de 8000€ par mois en défendant des gens qui sont à mi-temps ou à peine au SMIC, je crois qu'il faut rester raisonnable et avoir une rémunération en cohérence avec ce que l'on défend". 

La question AFP : "Craignez-vous que cette crise inédite handicape FO pour les élections dans la fonction publique ?" Le secrétaire général FO Transports répond : "Non, je ne le pense pas. Ce qui se passe à la tête de l'organisation est quelque chose d'important puisque c'est ce qui va tracer notre avenir après la crise qu'on a traversé". 

Patrice Clos est un des trois candidats à la succession de Pascal Pavageau. Ira t-il jusqu'au bout ? "J'irai jusqu'au bout oui. Je pense que les résolutions du congrès de Lille sont importantes. Elles n'ont jamais été aussi complètes. Il y a aussi la transparence financière qui, pour moi, est importante vis à vis de nos adhérents et militants" conclut-il. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article