Malgré la mobilisation des gilets jaunes, le gouvernement maintient le cap

Publié le par angeline351

Malgré la mobilisation des gilets jaunes, le gouvernement maintient le cap

Le gouvernement a annoncé qu'il garderait le cap concernant sa

 

politique fiscale et écologique malgré la mobilisation des "gilets jaunes". Le Premier ministre Edouard Philippe doit prendre la parole ce soir au 20 H de France 2.

 

Le gouvernement a annoncé qu'il garderait le cap concernant sa politique fiscale et écologique malgré la mobilisation des "Gilets jaunes" contre la hausse du prix du carburant qui s'est traduite par des centaines de blocages en France samedi. "En matière de fiscalité écologique, nous poursuivrons la trajectoire prévue. Ne pas le faire serait de l'inconscience", a déclaré le ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy dans une interview dimanche dans le Parisien.

Macron "ne perd pas la main" selon de Rugy
"Nous avons été élus pour régler les problèmes qu'on avait laissé en plan et nous continuerons à le faire sans relâche. Il faut absolument sortir de ce piège du tout voiture, tout pétrole, tout diesel dans lequel nous nous sommes enfermés si longtemps", a-t-il ajouté. Quelque 282.000 personnes ont organisé des manifestations sur les réseaux routiers à travers la France samedi sous la forme d'opérations escargot et de blocages afin de crier leur colère contre la taxation du carburant.

Le chef de l'Etat était la cible principale de ces "Gilets jaunes", "Macron démission", "Dehors Macron" étant les slogans les plus fréquemment entendus. François de Rugy ne croit pas que le président de la République, dont la cote de popularité chute dans les sondages, "perd la main". "J'entends plutôt l'expression d'une impatience. Il y a une attente très forte de résultats, qu'il est très difficile de satisfaire en l'espace de 18 mois. Et ce n'est certainement pas en capitulant devant les difficultés qu'on parviendra à y répondre", a-t-il dit.

Le gouvernement entend le "ras-le-bol fiscal" mais son "devoir" est de transformer l'économie pour la rendre moins dépendante du pétrole, a affirmé dimanche le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin, en pleine mobilisation des "gilets jaunes". "Le gouvernement a entendu bien sûr cette manifestation, qui est importante (...), et qui a voulu montrer qu'il y avait un ras-le-bol fiscal", a indiqué M. Darmanin au micro de Radio J, tout en vantant l'action du gouvernement pour baisser les impôts.

Publié dans INFORMATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article