Il faudra bientôt réclamer son ticket de caisse

Publié le par angeline351

Il faudra bientôt réclamer son ticket de caisse

La députée LREM de l’Hérault, Patricia Mirallès, s’attaque aux tickets de caisse. Elle a déposé un projet de loi visant à interdire leur impression systématique dans les commerces, dès le 1er janvier 2020.

Bientôt la fin des tickets de caisse papier

Le ticket de caisse papier pourrait bien vivre ses dernières heures. Patricia Mirallès, une députée LREM, compte en effet interdire, d’ici 2020, le fait qu’ils soient imprimés systématiquement. La demande devra venir du consommateur.

« L'idée est que chaque commerçant prenne l’habitude de demander au client s’il souhaite ou non un ticket, comme cela se fait déjà au Danemark et au Royaume-Uni », explique à Capital l’élue de l’Hérault, qui a déposé une proposition de loi à l’Assemblée nationale, le 7 novembre 2018.

Un enjeu, économique, environnemental et de santé publique

La proposition de loi aurait un triple enjeu : économique, environnemental et de santé publique. Pour rappel, chaque année, en France, 12,5 milliards de tickets de caisse seraient édités, selon les calculs de la députée. En termes de déchets, de pollution et de consommation de papier, l'objectif de l’arrêt de l’impression systématique des tickets est notamment environnemental, selon Patricia Mirallès.

Enfin, une nouvelle étude montre les dangers pour la santé du bisphénol A (BPA), présent sur les tickets de caisse. Selon Robin Berzin, un médecin qui a pris part aux recherches : « Il y a davantage de BPA dans un seul reçu en papier que la quantité totale qui s’échapperait d’une bouteille d’eau en polycarbonate utilisée durant de nombreuses années ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article