Hold up sur le pouvoir d'achat : des milliards pour certains, un “coup de pompe” pour les ménages !

Publié le par angeline351

Hold up sur le pouvoir d'achat : des milliards pour certains, un “coup de pompe” pour les ménages !

Selon une étude de la banque UBS, le nombre de milliardaires dans le

monde n’a jamais autant augmenté en une année : 20% en 2017 ; ils seraient plus de 2 150 à avoir dépassé la fameuse barre des fortunes à 9 chiffres.

Malheureusement dans le même temps, sous l’action des différents gouvernements, la situation des ménages en France est beaucoup moins rose !

En effet, les politiques d’austérité additionnées à une "libéralisation" et "ubérisation" du monde du travail ont eu pour conséquences directes de faire exploser les inégalités sociales et, pire encore, faire sombrer un certain nombre dans la précarité, voire la pauvreté.

Les chiffres sont édifiants dans un pays qui se targue d’être la 7ème puissance économique mondiale ; le taux de chômage reste proche des 10%.

Pire encore, il est recensé près de 9 millions de pauvres dans notre pays, dont plus d'un million de travailleurs pauvres ! 

Et pourtant, pour l’actuel gouvernement, il faudrait, aujourd’hui dans une période où l’on n'en a peut-être jamais eu tant besoin, remettre en cause notre système d’assurance chômage.

Il faudrait toujours, selon le gouvernement, supprimer des centaines de postes à Pole emploi.

Dans une période où bon nombre de Français ont du mal à se loger et se nourrir, il faudrait maintenir des politiques salariales d’austérité et réduire les aides aux ménages ; mais dans le même temps, on augmenterait les aides aux grandes entreprises.

Pour la FEC FO, c’est hors de question !

Dans un pays où le CAC 40 devrait, en 2018, annoncer des résultats records proches des 100 milliards d’euros, et où les dividendes versés en 2018 pour l’année 2017 s’élèvent à plus de 46 milliards d’euros -excusez du peu ! cela représente 48% du résultat reversé directement à l’actionnaire !- pour les salariés : circulez, il n'y a rien à voir !

Il est donc inacceptable que l’on continue à nous parler d’une théorie du ruissèlement qui n’aura pour effet que de continuer à enrichir les plus riches et précariser plus encore bon nombre de travailleurs, chômeurs et retraités.

Il est choquant qu’en 2018 plus de 30% des Français disent devoir faire des économies forcées sur leur facture de chauffage au détriment de leur santé et de leur qualité de logement.

Idem pour le gaz qui a augmenté de 24% depuis le 1er janvier, touchant injustement tous les foyers y compris les plus pauvres.

Il est inacceptable, alors que les salaires stagnent, qu’aucune mesure ne soit prise pour compenser l’augmentation du prix des carburants (+25% pour le gasoil et +17% pour l’essence) qui touche et impacte lourdement et injustement le pouvoir d’achat des Français.

La France a les moyens de maintenir son modèle social basé sur les principes républicains.

La situation économique actuelle est bien meilleure que celle de l’après-guerre qui a pourtant été une période de progrès social avec, pour exemple, la création de la Sécu (sous la pression de membres de la FEC) alors que certains nous traitaient d’utopistes !

Ensemble, nous devons donc continuer à LUTTER pour le maintien de notre système de santé, le maintien de notre système de retraite, le maintien de notre système d’assurance chômage.

Nous devons également REVENDIQUER le maintien de notre modèle social républicain basé sur l’égalité des chances et sur la Déclaration des Droits de l’Homme.

Enfin, ensemble, nous devons RECONQUERIR des droits sociaux pour faire face à une mondialisation et un libéralisme économique qui ne profitent qu’à des milliardaires et à des multinationales.

Lutter, Revendiquer, Reconquérir : l’ADN de FO !

Sébastien BUSIRIS
Secrétaire général de la FEC FO

Publié dans COMMUNIQUE FO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article