Bruxelles siège de la Commission Européenne, s'équipe de mobilier anti-SDF.

Publié le par angeline351

 

Bruxelles siège de la Commission Européenne, s'équipe de mobilier anti-SDF.

Je n'irai pas visiter Bruxelles, pourtant il était dans mes projets de connaître cette ville.
Bruxelles, siège de la Commission Européenne,  qui s'équipe aujourd'hui des plus immondes systèmes anti-humains.
Je boycotte les villes qui ont recours à ces repoussoirs à misère, alors que le premier geste à avoir est de porter secours aux plus malheureux, à ces personne en danger.

Quelle honte, alors la société d'aujourd'hui c'est ça? Partant de ce principe, jusqu'où ira t-on?  Creuser des fausses communes et les pousser au bulldozer?
Je suis révoltée et épouvantée devant ces méthodes barbares, monstrueusement inhumaines!
S'il vous plait, ne laissez jamais nos villes se transformer en bunker anti-malheureux, alors que le geste humain devrait être le premier envers ces personnes démunies..
Oui, actuellement, les plus malheureux, font tache dans les villes, alors ont les chasse pour qu'ils aillent mourir où ils peuvent, mais pas en centre ville, il vaut mieux ne pas les voir agoniser dans le froid, ce serait dérangeant n'est-ce pas, parce que c'est ça le principe et puis c'est vrai, qui aime voir l'agonie de celui qui souffre, alors qu'il est si facile de fermer les yeux...
Vous savez quoi, ces systèmes anti-humains, c'est du nazisme, du tri, de la sélection d'être humains, que l'on condamne à mourir lentement mais surement dans le froid et c'est abominable!

Il y a un an, sur le site "Les morts de la rue" le prénom d'une petite fille m'interpella, cet enfant était morte elle aussi dans une rue de France, elle était SDF et vivait dans la rue avec sa maman...
Elle s'appelait Cristina et elle avait 6 semaines.
Je rédigeais à la seconde cette pétition.
Des bébés, de jeunes enfants, des ados et jeunes adultes et même des personnes très âgées meurent dans nos rues en France. 
Agissons vite pour que cela change.

Merci encore, du fond du cœur, à tous les signataires, qui ont partagé et soutenu cette pétition. Le combat j'est pas fini, car le Président Macron, s'était engagé fin 2017, à ce que plus aucun SDF ne dorme dans la rue, présentement, nous sommes fin 2018...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article