Militer à la FEC FO c’est : Lutter, Résister, Revendiquer, Reconquérir !

Publié le par angeline351

Militer à la FEC FO c’est : Lutter, Résister, Revendiquer, Reconquérir !

Face au rouleau compresseur gouvernemental qui n’a qu’un seul objectif : la destruction de notre modèle social, notre organisation syndicale oppose plus que jamais son ADN et ses fondamentaux : Lutter, Résister, Revendiquer, Reconquérir.

Car le système social à la française ne s’est pas construit en un jour et n’est

pas non plus le fruit du hasard, ni de la largesse des gouvernements et patronats passés. Hé oui ! La Sécu, l’assurance chômage, les retraites ne sont pas tombées du ciel. Ils sont le fruit de longues Luttes et de combats syndicaux dans des époques, qui plus est, où la conjoncture économique était nettement moins favorable. Certains semblent l’oublier, mais notre modèle social s’est construit dans un après-guerre où la France était dans une situation et un contexte économiques très difficiles. Voilà pourquoi nous allons Résister et défendre nos acquis si durement et chèrement obtenus par nos prédécesseurs car rien ne justifie leur remise en cause.

Nous allons également Revendiquer !

Car c’est notre rôle, c’est dans l’ADN de FO. Nous allons Revendiquer en portant les légitimes attentes des salariés, chômeurs et retraités. Sur l’ensemble des sujets, sur l’ensemble des discussions et négociations, la FEC FO sera porte-parole des revendications des employés, techniciens et cadres. 

La FEC FO n’est pas réfractaire au changement ni archaïque comme certains le prétendent avec pour objectif de nous stigmatiser, de nous marginaliser, de caricaturer l’action syndicale et la revendication. En effet, d’autres solutions de réforme existent, différentes de celles proposées par le gouvernement ! D’autres sources de financement peuvent être trouvées, dans un pays où le CAC 40 a fait, en 2017, plus de 94 milliards d’euros de bénéfices et où les dividendes ont augmentés de plus de 26% ! 

Il existe d’autres solutions que la destruction :
•    des services publics,
•    de notre système de santé,
•    de notre système de retraite, 
•    de l’enseignement,
•    de la sécurité et la justice,
•    etc.

FO est et sera force de propositions car contrairement aux dires du gouvernement, il n’y a pas que les retours en arrière, les reculades ou destructions d’acquis comme politique sociale possible.

Lorsque l’on est capable de trouver 111 milliards d’euro pour le CICE avec un résultat ridicule d’une centaine de milliers d’emplois soi-disant préservés ou créés, on doit pouvoir en faire de même pour préserver notre modèle social.

La richesse de notre économie, bien loin des difficultés de l’après-guerre, doit même nous permettre de Reconquérir des droits et acquis sociaux. Tout est une question de volonté, ou pas, d’améliorer la vie et le quotidien de toutes et tous. Nous ne sommes pas des rêveurs ou des utopistes, nous souhaitons simplement arrêter ces réformes qui n’ont pour but que de détruire un système social tant envié par les autres pays. Dans notre rôle d‘Organisation Syndicale, nous revendiquons NOUS pour TOUS et pas uniquement pour les plus riches. Nous revendiquons un meilleur partage des richesses.

Et cela passe par :
•    reconquérir des niveaux de salaire décent,
•    reconquérir un droit au travail avec un vrai contrat, le "CDI à temps plein", 
•    reconquérir de vraies négociations salariales permettant d’améliorer le pouvoir d’achat de tous,
•    reconquérir le droit à partir en retraite à taux plein, à un âge décent et non 67 ans ou plus comme le voudraient certains,
•    reconquérir un service public qui fonctionne partout en France, et ce grâce à des effectifs suffisants.

Voilà pourquoi nous sommes FO et pourquoi nous bataillerons sur nos fondamentaux sans croire aux légendes de politiques de ruissellement et de premiers de cordée qui n’ont jamais mené à autre chose que l’explosion des inégalités.

Lutter, Résister, Revendiquer, Reconquérir, telle est notre ADN.

Sébastien BUSIRIS
Secrétaire général

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article