Le chèque énergie arrive en mars 2018

Publié le par angeline351

Le chèque énergie arrive en mars 2018

Les tarifs sociaux de l'énergie ont pris fin au 31 décembre 2017 pour être remplacés par le chèque énergie. Ce dernier sera distribué en mars 2018 aux ménages à revenus modeste. Explications.

4 millions de Français bénéficieront du chèque énergie

Bonne nouvelle pour les ménages français les plus modestes : le chèque énergie jusqu’alors expérimenté en 2016 et en 2017 dans quatre départements, se généralise à tout le territoire. Se substituant aux tarifs sociaux de l’énergie, il sera distribué, selon le ministère de la Transition écologique et solidaire, à près de 4 millions de Français, le 26 mars 2018.

Pas de démarche à effectuer pour le recevoir : il « sera automatiquement adressé à chaque bénéficiaire sur la base des informations transmises par les services fiscaux », lit-on sur le sited’informations du gouvernement. Ce qui signifie qu’il faudra vous méfier des arnaques de type démarchage à domicile, et que vous devrez refuser « toute sollicitation de ce type ».

Chèque énergie : un montant variable selon divers critères

Les foyers qui pourront bénéficier de ce dispositif recevront un chèque dont le montant sera calculé en fonction de différents critères (revenu fiscal, composition du ménage, occupation  d’un logement soumis à la taxe d’habitation). Il variera de 48 € à 227 € et sera valable jusqu’au 31 mars de l’année suivante.

Le chèque énergie permettra de régler diverses dépenses : facture d’énergie (électricité, gaz, fioul et autres combustibles de chauffage), charges de chauffage incluses dans la redevance si vous êtes dans un logement conventionné à l’ APL, rénovation énergétique de votre habitation. Pour ce faire, rien de plus simple : il vous suffira de l’envoyer directement à votre fournisseur par courrier postal avec vos références clients indiquées au dos, ainsi qu’un document les faisant apparaître (facture, échéancier…).

Publié dans VOS DROITS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article