L’année sociale en France et dans le monde du 29 septembre au 28 novembre 2017

Publié le par angeline351

L’année sociale en France et dans le

monde du 29 septembre au 28 novembre 2017

 

Une multitude d’événements sont venus rappeler que les questions sociales demeurent au confluent des choix politiques et de la vie quotidienne des individus.

29 septembre

Ordonnances : le CCN de FO se prononce pour une mobilisation tous azimuts
Réuni les 28 et 29 septembre, le Comité confédéral national de FO a mandaté le bureau confédéral pour peser sur les décrets et examiner toutes les possibilités de recours juridiques sur les ordonnances réformant le Code du travail et sur les décrets d’application. Le parlement de FO a particulièrement condamné la fusion des IRP. Compte tenu des risques pesant sur l’Assurance chômage, la formation professionnelle, les services publics et les retraites, le CCN a considéré qu’une mobilisation interprofessionnelle était nécessaire avant la ratification des ordonnances.

 

4 octobre

Les routiers obtiennent que leurs primes soient verrouillées par la branche
Après deux semaines de mobilisation à l’appel de FO notamment, les chauffeurs routiers ont obtenu des employeurs et du gouvernement que plusieurs éléments de leur rémunération, comme leur prime d’ancienneté et leur treizième mois, mais aussi les frais de déplacement, continuent d’être verrouillés au niveau de la branche et ne puissent pas être revus à la baisse par accord d’entreprise. Les routiers ont ainsi obtenu d’échapper dans ce domaine aux ordonnances réformant le code du travail.

Bilan 2017 du CICE
Le comité de suivi du CICE a publié son quatrième rapport. Sur la période 2013-2016, le manque à gagner pour l’État est estimé à 67 milliards d’euros. En ajoutant 2017 et 2018, il aura coûté 99,10 milliards d’euros en six ans. Le nombre d’emplois sauvegardés se situe dans une fourchette qui fait un grand écart entre 10 000 et 200 000 emplois. Quant aux emplois sauvegardés, leur nombre « se révèle modeste » avec 3 000 emplois. Du côté de son effet sur les salaires, le CICE aurait plutôt joué positivement sur ceux des cadres et des professions intellectuelles supérieures.

 

10 octobre

 

Les fonctionnaires se mobilisent massivement
Par dizaines de milliers, les fonctionnaires des trois versants de la fonction publique (État, territoriale, hospitalière) manifestent à Paris et en province (114 cortèges) à l’appel, pour la première fois depuis dix ans, des neuf organisations syndicales de la fonction publique. Ils s’opposent aux 120 000 suppressions d’emplois prévues en cinq ans, au gel de leur salaire indiciaire (leur pouvoir d’achat a baissé de plus de 16 % en seize ans), à la remise en vigueur du jour de carence lors d’un arrêt maladie, à la non-compensation de la hausse de la CSG et à la détérioration des services publics du fait des réformes structurelles découlant de l’austérité budgétaire.

 

1er novembre

Des tarifs de consultation différenciés chez le généraliste
Les tarifs des consultations chez le généraliste sont échelonnés en fonction de leur complexité, en application de la convention médicale signée entre l’Assurance maladie et trois syndicats de médecins pendant l’été. La consultation des enfants de moins de six ans passe à 30 euros. Les consultations « à fort enjeu de santé publique », comme la première consultation de contraception pour les jeunes filles de 15 à 18 ans, sont facturées 46 euros. Les actes qualifiés de « très complexes », dont les premières consultations pour des cancers ou des pathologies neurologiques graves, sont facturés 60 euros.

 

2 novembre

Des salariés du nettoyage en colère
Quatre-vingt-dix pour cent des salariés de H. Reinier (groupe Onet) débutent une grève de plus d’un mois dans soixante-quinze gares du nord de l’Île-de-France. Première revendication : que leur employeur respecte la loi et applique la convention collective de la manutention ferroviaire à tous les employés. Les grévistes demandent également un alignement de leur prime de panier sur d’autres chantiers d’Île-de-France, où elle est deux à trois fois supérieure. En décembre, H. Reinier a adressé des convocations à des salariés en grève pour des entretiens préalables en vue de leur licenciement.

17 novembre

Fusion Agirc-Arrco
Le patronat et les syndicats, sauf FO et la CGT, ont signé un accord sur la fusion des caisses de retraite complémentaire des salariés du privé Agirc (cadres) et Arrco (non-cadres). Un mariage qui sera effectif à compter du 1er janvier 2019 et qui découle d’un accord de 2015 que FO avait qualifié de « marché de dupes ». Destiné à renflouer les caisses, l’accord de 2015 prévoit un système de bonus-malus incitant les salariés à travailler au-delà de l’âge légal de la retraite. La prochaine négociation sur les paramètres des retraites complémentaires pour la période 2019-2022 aura lieu en 2018.

 

28 novembre

FO décide une mobilisation nationale dans les Ehpad
Trois cent cinquante délégués FO des Ehpad et des maisons de retraite, réunis à Paris par la Fédération FO des Services publics et de Santé, se prononcent pour une journée de mobilisation et de grève nationale début 2018. Pour contrer la dégradation sans précédent des conditions de travail et d’accueil, ils revendiquent une hausse des effectifs et le retrait de la nouvelle réforme des tarifs dans les Ehpad.

Publié dans COMMUNIQUE FO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article