Le personnel de l’hôpital cardiologique était en grève ce mercredi

Publié le par angeline351

Le personnel de l’hôpital cardiologique était en grève ce mercredi

Un mouvement social est engagé à l’hôpital cardiologique de Lille depuis le 28 novembre. Parce que les organisations syndicales (FO et la CGT) refusent que le transfert du service vers le tout nouvel institut cœur-poumon s’accompagne de suppressions de postes, elles ont appelé à la mobilisation ce mercredi. Les bases d’une grève, généralisée à l’ensemble du CHRU, sont posées pour lundi 18 décembre.

 

Les drapeaux rouges de FO et de la CGT flottent au vent, ce mercredi matin, à l’entrée de l’hôpital cardiologique de Lille. Les personnels hospitaliers, de « cardio » et de « pneumo » ont été appelés à se mettre en grève. FO et la CGT demandent l’arrêt des suppressions de postes qui accompagnent l’ouverture de l’institut cœur-poumon. Tracts en mains, les syndicats dénoncent : «  En juin, quatre postes d’infirmiers en moins aux soins intensifs. En décembre/janvier, douze postes en moins en médecine et chirurgie cardiaque  ».

Les syndicats inquiets 

«  Ça fait peser un danger sur les soignants et sur les patients, stigmatise Lyderim Boudersa, secrétaire général du syndicat FO Santé. Et pendant ce temps-là, la direction refuse le dialogue avec les syndicats.  » Le transfert du service a démarré ce mercredi 13 décembre. Trois autres sessions sont prévues jusqu’au 18 janvier 2018.

 

« Des prises en charge différentes des patients entraînent effectivement la mise en place de nouvelles organisations de travail. Mais on ne supprime aucun emploi. »

La direction du CHRU fait une autre lecture de cette journée de mobilisation à l’appel des syndicats. En donnant d’abord les chiffres de participation : 4 % de grévistes (un taux démenti par les syndicats qui assurent avoir mobilisé une bonne centaine de personnes). En détaillant ensuiteles enjeux associés à ce déménagement. «  L’institut cœur-poumon est une étape cruciale dans le développement du CHRU, note Katia Alucina, directrice adjointe du service des ressources humaines. Des prises en charge différentes des patients entraînent effectivement la mise en place de nouvelles organisations de travail. Mais on ne supprime aucun emploi.  » 

Appel à la grève générale au CHRU le 18 décembre

Pas plus de suppressions d’emplois, promet-on au sein de la direction, que de refus d’engager le dialogue avec les forces syndicales. Les deux parties auront la possibilité de faire montre de leur appétence à l’échange  : lundi 18 décembre, c’est un appel à la grève, généralisée à l’ensemble du CHRU, qui devrait être déposé.

L’institut sera en 2020 le plus vaste établissement d’Europe dédié au cœur et au poumon.

L’institut cœur-poumon s’installe dans son aile ouest

Publié dans COMMUNIQUE FO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article