Annonce de suppressions de 900 postes à la Société Générale : FO Banques condamne !

Publié le par angeline351

Annonce de suppressions de 900 postes à la Société Générale : FO Banques condamne !

Communiqué de la Fédération des Employés et Cadres FO - Banques et StésFinancières

Alors que les Echos annoncent la suppression par la Société Générale de 900 postes... à rajouter aux 2 550 annoncées, la Fédération FO Banques et Sociétés Financières condamne ces nouvelles destructions d’emplois.

Une fois de plus, l’emploi et les salariés sont sacrifiés pour permettre toujours plus de « milliards d’euros de bénéfices ». Pour FO Banques, c’est honteux !

Une fois de plus et bien que les résultats soient bons, la destruction de ces emplois va dégrader encore les conditions de travail.

Une fois de plus, ce que vont subir les salariés de la Société Générale c’est :

  • Le chantage à l’emploi.
  • Des mutations géographiques forcées.
  • Des mutations fonctionnelles imposées.
  • Une augmentation de la charge de travail pour le personnel.
  • La dégradation des conditions de travail.
  • ...

Pour les clients, les impacts seront également importants : une centaine de fermetures d’agences, en plus de celles déjà prévues.

Seul objectif de ces fermetures, ne garder à terme que les agences les plus rentables !

Là encore c’est la course effrénée aux milliards d’euros de bénéfices, l’oubli du rôle de financement de l’économie locale et d’accès aux financements pour les particuliers, les PME et les artisans...

FO Banques et Sociétés Financières condamne ces suppressions d’emplois uniquement justifiées par des réductions de coûts afin d’accroitre des bénéfices déjà plus que confortables et récurrents.

Jusqu’à quand le gouvernement continuera-t-il de fermer les yeux et de laisser détruire les emplois dans les banques françaises ?

FO Banques saisira dans les prochains jours le gouvernement afin de combattre ces suppressions d’emplois que l’on peut qualifier de « boursières ».

 

Publié dans COMMUNIQUE FO

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article