RSA : et si les départements arrêtaient de le verser ?

Publié le par angeline351

RSA : et si les départements arrêtaient de le verser ?

Les départements menacent de ne plus verser le RSA, une aide financière de l'Etat à destination des personnes les plus modestes.

Les départements affirment ne plus pouvoir financer le RSA

Les temps sont durs pour tout le monde, y compris pour les départements. Alors que l'Etat continue de diminuer progressivement les dotations dont il gratifie les collectivités locales, régions et départements, afin de les aider dans leur fonctionnement, ces derniers alertent aujourd'hui sur la hausse de leurs dépenses.

Comme les dotations diminuent, les coûts de fonctionnement des départements augmentent mécaniquement. Au point pour certains départements d'avoir du mal à assurer certains postes de dépenses importants. Et à 15 jours de son congrès annuel, l'Assemblée des départements de France a annoncé ne plus pouvoir verser le RSA à ses bénéficiaires, faute de compensation financière de l'Etat.

RSA : un gouffre financier pour les collectivités locales

Selon les termes de l'Assemblée des départements de France, les dépenses sociales étranglent les finances de ces collectivités locales. Concrètement, l'Etat verse chaque année 6,4 milliards d'euros aux départements pour le financement du RSA, mais ces derniers doivent ajouter 4 milliards d'euros de leur poche, pour assurer un versement à tous les bénéficiaires. 

Une situation qui n'est plus tenable pour ces collectivités. Surtout après l'annonce de la baisse des dotations de l'Etat, de huit milliards d'euros, répartis entre la baisse des dotations classiques, et le doublement de la part de cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises, au bénéfice des régions, et pas des départements. Méfiance donc si vous êtes bénéficiaires du RSA, le sujet est sur la table politique.

Publié dans VOS DROITS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article