Retraite : faut-il reculer l'âge de départ ?

Publié le par angeline351

Retraite : faut-il reculer l'âge de départ ?

Faut-il reculer l'âge de départ à la retraite ? C'est à cette question que le Conseil d'orientation des retraites (COR) a souhaité répondre lors d'une réunion de travail. Et il semblerait que cette mesure soit en effet utile pour accroître la richesse du pays.

Comment accroître la richesse du pays ?

La plupart des candidats de droite proposent de reculer l'âge de départ à la retraite pour accroître la richesse du pays. Mais est-ce une bonne idée ? Oui, à en croire un rapport réalisé par le COR. Selon ces travaux, si l'âge de départ passait à 64 ans, en 20 ans, le PIB augmenterait de 1,4 point, ce qui représente près de 30 milliards d'euros.

D'autres candidats avancent qu'il ne faudrait pas toucher à l'âge légal, mais qu'il suffirait d'augmenter les cotisations sociales pour améliorer le solde du système de retraites. Mais selon le COR, cette mesure n'est pas convaincante, puisqu'en 20 ans, le PIB n'aura pas augmenté mais bien baissé de 0,4 point. Selon les auteurs du rapport, augmenter les charges aurait des « effets récessifs » sur l'activité des entreprises. 

Enfin, d'autres économistes avancent qu'il faudrait geler les pensions. Mais selon le rapport, cette mesure ne serait pas efficace non plus et n'aurait aucun impact sur le PIB au bout de 20 ans.

 

À court, terme plus de chômeurs de 60 ans

Ce qui est intéressant de constater, c'est que ces effets sur la croissance ne seront vérifiables qu'à long terme. À court terme, reculer l'âge légal de départ à la retraite augmente le nombre de chômeurs et n'est donc pas positif en termes d'augmentation des richesses du pays. Le nombre de chômeurs indemnisés de 60 et 61 ans a en effet plus que doublé entre 2008 et 2015, selon une étude de l'Unédic, cité par le COR. 

« Avant 2010, ce flux correspondait uniquement aux allocataires ne disposant pas de la durée d'assurance requise pour liquider au taux plein, même en ayant atteint l'âge légal », expliquent les auteurs du rapport. « Avec la réforme, se sont ajoutées les personnes éligibles à l'assurance chômage avant le nouvel âge légal d'ouverture des droits à la retraite », qui est aujourd'hui fixé à 62 ans.

Publié dans RETRAITES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article