Les savons antibactériens interdits aux Etats-Unis

Publié le par angeline351

Les savons antibactériens interdits aux Etats-Unis

Les Américains peuvent dire adieu aux savons antibactériens. La Food and Drug Administration annonce ce vendredi l'interdiction de ces produits . Utiliser ces savons spéciaux n'est pas plus efficace qu'utiliser des savons classiques, et rien ne dit qu'ils soient sans danger sur le long terme, justifie l'autorité sanitaire.

Cette nouvelle interdiction s'applique aux blocs de savons et aux savons liquides qui contiennent un ou plusieurs des 19 ingrédients actifs "antibactériens". Cela comprend le triclosan, le plus couramment utilisé, présent dans au moins 93 % des produits labellisés "antibactériens", soit au moins 2.000 produits différents, selon la FDA. Les entreprises auront un an pour retirer les ingrédients incriminés de leurs produits.

Les consommateurs peuvent penser que les lavages antibactériens sont plus efficaces pour prévenir la propagation des germes, mais nous n'avons aucune preuve scientifique qu'ils soient mieux que du savon ordinaire et de l'eau », déclare le Dr Janet Woodcock, directrice du Centre de la FDA pour l'évaluation et de recherche sur les médicaments. « En fait, certaines données suggèrent que des ingrédients antibactériens peuvent faire plus de mal que de bien sur le long terme ». Cela ne concerne pas les lingettes et produits antibactériens utilisés dans les hôpitaux.

Un produit suspecté d'être un perturbateur endocrinien

En 2013, la FDA avait demandé à l'industrie du savon de lui apporter la preuve de l'efficacité et de l'innocuité des « antibactériens ». En effet, alors que des millions d'Américains utilisent quotidiennement des savons antibactériens, plusieurs études mettaient en avant les possibles effets néfastes du triclosan sur la santé. « Du fait de cette exposition très importante aux agents qui se trouvent dans les savons antibactériens, nous pensons que leur bienfait doit être clairement établi par rapport à tous les risques potentiels », expliquait à l'époque le Dr Janet Woodcock.

A usage régulier et prolongé, le triclosan est suspecté d'entraîner une résistance bactérienne, d'altérer la fonction musculaire et de provoquer des dérèglements hormonaux , au même titre que le bisphénol A. Au sein de l'Union européenne, sa concentration maximale autorisée en tant que conservateur dans les dentifrices, savons et cosmétiques est limitée à 0,3 %.

 

 

 

Publié dans SANTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article