54 % des Français ne paieront pas d'impôt sur le revenu en 2016

Publié le par angeline351

54 % des Français ne paieront pas d'impôt sur le revenu en 2016

 

Alors que s'ouvre, mercredi 13 avril 2016, la possibilité pour les Français de télédéclarer leur revenu 2015 afin de payer l'impôt sur le revenu 2016, la question de la baisse du nombre de ménages qui payent cet impôt est de nouveau d'actualité. Depuis 2014, en effet, moins d'un ménage sur deux paye un impôt sur le revenu... et la chute est continue.

 

Obligation de déclarer sur Internet La déclaration de revenus2015 porte en elle le début d'une réforme majeure voulue par Bercy : la fin de la déclaration papier. Une partie des ménages français sont en effet obligés de télédéclarer dès cette année : ceux dont l'impôt de référence (présent sur la déclaration 2014) dépasse les 40 000 €. S'ils ne le font pas, l'Etat leur facturera 15 € d'amende. Doucement mais sûrement tous les Français seront contraints de déclarer leurs revenus sur Internet : le gouvernement étendra progressivement cette obligation d'ici 2019 sauf pour les ménages n'ayant pas Internet (logiquement). Mais, de toute manière, de moins en moins de ménages payent en réalité l'impôt sur le revenu en France. Moins d'un ménage sur deux paye un impôt sur le revenu Les annonces du gouvernement et les mesures en faveur des Français les moins riches vont faire baisser l'impôt pour près de 9 millions de ménages sur les quelques 17 millions imposables en France (chiffres 2015). Près de 1 million de ménages imposables en 2015 ne le seront plus en 2016. Les diverses réformes ont donc entraîné la situation paradoxale suivante : seulement 46 % des ménages payent l'impôt sur le revenu. Ils seront 16 millions en 2016 alors même que le pays compte 37 millions de foyers fiscaux. Et ce sont surtout les riches et les très riches qui trinquent : les 10 % les plus riches payent 70 % du montant total de l'impôt sur le revenu, les 1 % les plus riches 45 % du total.

Publié dans INFORMATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article