Saint-Nazaire :Les urgences sont saturées face l'épidémie de grippe. L'hôpital a déclenché une cellule de crise

Publié le par angeline351

Les urgences sont saturées face l'épidémie de grippe. L'hôpital a déclenché une cellule de crise

Nous nous sommes retrouvés jeudi matin avec une vingtaine de patients arrivés aux urgences et en attente de lits d’hospitalisation. La situation  devenait problématique avec des personnes sur les brancards dans les couloirs faute de lits disponibles dans les services et des soignants épuisés
témoigne Pascale Ticos de la direction de l’efficience  du centre hospitalier de Saint-Nazaire.
 
 
Face à l’engorgement des urgences et à la difficulté de prise en charge, le centre
 
hospitalier a décidé de déclencher son plan “hôpital sous tension”. Pour la première
 
fois il a même déployé simultanément deux unités supplémentaires, l’une de 10 lits,
 
dite hivernale et déjà en place depuis quelques semaines, l’autre, de 14 lits, active
 
depuis jeudi.
 

 

La grippe est particulièrement violente et l’épidémie s’annonce très importante, beaucoup plus que les années précédentes. Les personnes, âgées pour la plupart, arrivent aux urgences et leur état nécessite une hospitalisation. Nous pensions que l’unité hivernale aurait suffi. Ce n’est pas le cas. D’où les 14 lits supplémentaires. Notre objectif est maintenant de retrouver de la fluidité. Nous avons rappelé du personnel et nous travaillons en étroite collaboration avec les hôpitaux  de proximité.

Publié dans SANTE, SERVICE PUBLIC

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article