Le bilan 2014 de la DGCCRF oublie la désorganisation et l’isolement de ses agents

Publié le par Oympia

Le bilan 2014 de la DGCCRF oublie la désorganisation et l’isolement de ses agents

La DGCCRF dresse le bilan de son activité en 2014 mais omet l’éparpillement de ses services, conséquence des réorganisations subies par les agents depuis la RGPP jusqu’à la MAP.

Quelques mois après le scandale des lasagnes à la viande de cheval, la secrétaire d’État Carole Delga a dressé, le 11 février, le bilan 2014 de l’activité de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). Avant tout outil de communication, ce bilan se contente de mettre en avant quelques chiffres présentant l’activité de la direction : nombre de vérifications, d’établissements contrôlés, d’analyses, ainsi que quelques exemples de secteurs ou de pratiques contrôlés, tels que les délais de paiement interentreprises ou diverses pratiques commerciales de sites sur Internet.

Trente départements comptent moins de quatre agents

Pour Philippe Grasset, Secrétaire général de FO Finances, ce bilan est pourtant bien éloigné de la réalité vécue par les agents. « Il y a moins de 3 000 agents sur tout le territoire et plus d’une trentaine de départements comptent moins de quatre agents », déplore-t-il. Des agents qui se retrouvent en outre noyés dans des directions interministérielles avec des collègues issus de l’agriculture, du travail ou encore de la jeunesse et des sports. FO CCRF, qui tiendra son congrès le mois prochain, rappelle sa principale revendication : retrouver une direction de pleine compétence sur tout le territoire et donc sortir les agents des directions interministérielles. Combien de scandales sanitaires seront-ils nécessaires pour que les pouvoirs publics parviennent enfin à doter cette direction stratégique des moyens de ses objectifs ? -

Zoom : Exemples d’enquêtes de la DGCCRF 
• 826 jouets analysés et 291 reconnus non conformes 
à la réglementation. Les jouets dangereux ont été retirés du marché et détruits. 
• Offres de billets d’avion en ligne : constat d’ajouts déloyaux et trompeurs pour le consommateur, tels que des frais supplémentaires ou le précochage d’assurances facultatives.
• Équipements de protection tels que les casques de moto, vélo ou ski ou pour la pratique des sports nautiques et de l’escalade : taux de non-conformité provisoire très élevé (79 %), analyses non terminées.

Publié dans VOS DROITS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article