Bonjour à toutes et à tous.

Publié le par Olympia Fo Eurodif

Bonjour à toutes et à tous.

Bonjour à toutes et à tous.
Vous êtes aujourd'hui plus de 8200 à avoir signé la pétition www.urgence-chsct.fr
C'est avec grand plaisir que je reprends contact pour le collectif qui a lancé cette initiative et je vous remercie de votre soutien.
Votre mobilisation a permis de renforcer la détermination des organisations syndicales à s'opposer à la disparition du CHSCT comme institution à part entière.
Votre engagement rejoint celui des salariés, des syndicalistes de toutes les organisations, des représentants du personnel, des consultants et même de nombreux responsables des ressources humaines qui constatent tous les jours que le CHSCT est bien l'instance qui permet de mettre le travail en débat et de traiter les problèmes qui se posent dans les collectifs de travail.
De nombreux sites ont repris cette pétition, des fédérations ont relayé cet appel et l'information a pu être heureusement diffusée. Au plus fort de la mobilisation, plus d'une centaine de noms s'ajoutaient heure après heure à la liste des signataires. Plus de 8000 signatures en une semaine sont remontées du terrain.
Cependant, le débat continue ! Après l'échec de la négociation, une loi est en préparation.

Soyons-en sûr, notre mobilisation à travers cet appel, le débat mené dans les syndicats jusqu'aux confédérations est de nature à enrichir le futur texte de loi sur le dialogue social. Nous sommes heureux que le CHSCT soit ainsi valorisé. Voilà pourquoi je vous invite à poursuivre la mobilisation et la campagne de signatures.
Diffusez cet appel autour de vous, invitez vos collègues, vos élus, votre organisation à le signer. L’idéal étant pour ceux qui sont représentants du personnel de le mettre en discussion dans les instances. Le collectif présentera prochainement toutes les signatures auprès des députés et du gouvernement.
Nous ne manquerons pas de vous tenir au courant de toutes ces démarches.
Michel Debout,
Professeur de médecine légale, ancien membre du Conseil économique, social et environnemental

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article