«Les aides sont quand même à la hauteur» : les restaurateurs essaient de positiver malgré un probable report de la date d'ouverture

Publié le par angeline351

«Les aides sont quand même à la hauteur» : les restaurateurs essaient de positiver malgré un probable report de la date d'ouverture

Les restaurants ne rouvriront «probablement pas» le 20 janvier, selon Alain Griset. Mais les nouvelles aides allouées depuis cet automne devraient permettre de sauver la majorité d'entre eux de la faillite.

«C'est bien de gueuler contre le gouvernement quand on a besoin d'aide, mais il faut aussi savoir reconnaître quand celle-ci est satisfaisante.» Xavier Denamur, le pétillant patron du restaurant Les philosophes dans le quatrième arrondissement de Paris, était l'un des premiers à se plaindre de la maigreur des aides accordées aux restaurateurs lors du premier confinement au printemps. Comme d'autres, il a depuis changé de braquet. Certes le ministre chargé des PME Alain Griset a annoncé ce dimanche 3 janvier un «probable» report de la date de réouverture des restaurants initialement prévue le 20 janvier. Mais les professionnels du secteur sont de plus en plus nombreux à considérer que le fonds de solidarité - jusqu'à 10.000 euros ou 20% du chiffre d'affaires habituel par mois - couplé au chômage partiel devrait permettre d'éviter la faillite d'une bonne partie des restaurants pour les prochains mois. Même si les gros restaurants ou les chaînes, confrontés à de lourdes charges locatives, risquent de plus souffrir que les petits bistrots.

Publié dans INFORMATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article