Réutilisation des masques chirurgicaux : les autorités sanitaires mettent en garde

Publié le par angeline351

Réutilisation des masques chirurgicaux : les autorités sanitaires mettent en garde

Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) a mis en garde et appelé à la prudence, après l’expérience menée par l’UFC-Que Chosir sur le lavage et la réutilisation des masques.

Prudence pour le Haut conseil de la santé publique
L’UFC-Que Choisir dévoilait, jeudi 12 novembre, « une bonne nouvelle pour le porte-monnaie et la planète », après des tests réussis sur des masques chirurgicaux. Même après dix lavages à 60°C, ils gardaient leurs performances, parfois même supérieures aux masques en tissus, d’après l’association de consommateurs. 

Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP) a répondu sur France Télévision par la prudence, rappelant que« les masques chirurgicaux à usage unique, doivent être, en principe, jetés dans une poubelle après utilisation ». 

Une étude déjà menée au printemps dernier
Une étude menée lors du premier confinement, initiée par le CHU de Grenoble, prouvait déjà que les masques chirurgicaux « peuvent être lavés au moins dix fois en machine avec détergent, tout en conservant dans ces conditions leur compatibilité avec la norme qui s’applique », explique au Figaro, Philippe Cinquin, à la tête du consortium de viologues, hygiénistes et spécialistes des matériaux et procédés de filtration. 

Mais cette étude était restée relativement confidentielle. « Il manque un essai en vie réelle », justifie le professeur de l'Université grenobloise. L’expérience portait en effet sur des masques portés qu’une seule fois. « Une fois portés 4 heures et lavés en machine, ils perdent leur marquage CE et ne peuvent donc plus être portés », ajoute-t-il.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article