Quarante licenciements annoncés chez Qualipac Aurillac (Cantal) : « le Covid n’explique pas tout » pour les syndicats

Publié le par angeline351

Quarante licenciements annoncés chez Qualipac Aurillac (Cantal) : « le Covid n’explique pas tout » pour les syndicats

Les quarante postes qui devraient être supprimés chez Qualipac Aurillac (Cantal) concernent des emplois de main-d’œuvre indirecte. Les délégués syndicaux ne s'attendaient pas à « un PSE aussi brutal ». 
Sandrine Clément (FO) ne s’attendait pas à « un PSE aussi brutal ! » La déléguée syndicale a été informée lundi matin, lors d’un CSE extraordinaire du plan de réorganisation de Qualipac, qui prévoit la suppression de quarante emplois sur le site d’Aurillac (Cantal).

C’est toute une catégorie de personnel qui est touchée de plein fouet », ne décolère-t-elle pas. Les quarante postes visés concernent des emplois de main-d’œuvre indirecte (dont l’activité peut difficilement être affectée au coût d’un produit, NDLR). « On aurait pu aussi parler des cadres. Je n’ai jamais vu la valeur ajoutée qu’ils rapportaient à l’entreprise. Un technicien est toujours plus productif qu’un cadre, mais eux ne sont pas touchés ! », renchérit Dominique Serre (CGT).

C’était déjà compliqué économiquement depuis plusieurs mois »
Pour Sandrine Clément, « c’est sûr, le Covid n’a pas arrangé la situation, mais ça n’explique pas tout. C’était déjà compliqué économiquement depuis plusieurs mois ». Dominique Serre parle même de « mauvaise gestion ». « Et puis l’entreprise a bien su prendre les aides de l’État. Et en guise de remerciements, ce sont les salariés qui payent les pots cassés ! »

Si les semaines qui viennent vont être consacrées aux négociations entre direction et syndicats, comme le veut la procédure, le calendrier, lui, est connu. Les salariés concernés devraient recevoir leur lettre en février pour un licenciement effectif en avril. Et les deux déléguées syndicales craignent que « le PSE de Qualipac fasse comme le Covid, qu’il y ait plusieurs vagues… ».

Emmanuel Tremet

Publié dans INFORMATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article