Les hôpitaux déprogramment de nombreuses opérations

Publié le par angeline351

Les hôpitaux déprogramment de nombreuses opérations

Le ton est donné. La priorité, ce sont les malades du Covid-19. En pleine deuxième vague de l’épidémie, les hôpitaux déprogramment de nombreuses opérations.

Concentrer les moyens dans la lutte contre le Covid-19
C’est l’un des dommages collatéraux que l’on avait pu constater durant la première vague de Covid-19. Face à la crise sanitaire, les hôpitaux de l’Hexagone se réorganisent. Pour allouer un maximum de moyens et de personnel dans la lutte contre le Covid-19, les hôpitaux ont donc déprogrammé de nombreuses opérations non liées au coronavirus.

L’objectif est de maximiser les chances de gérer au mieux l’afflux de patients en réanimation. Conséquence de cela, de nombreuses opérations médicales ont été annulées ici et là, dans les hôpitaux français, poussant certains patients à devoir attendre de nouveau plusieurs semaines avant d’être opérés. Ces déprogrammations ont été faites par l’ARS, qui a jaugé les opérations non-urgentes.

Un report qui peut avoir des conséquences sur la santé des malades
La radio Europe 1 cite ainsi l’exemple de l’hôpital de Créteil, où la marche à suivre semble désormais intégrée par tous les médecins. Chaque jeudi, les praticiens se réunissent et voient quelles opérations ils sont en mesure de pouvoir reporter, afin de laisser le maximum de places aux malades atteints du Covid-19. Une situation plus ou moins facile à intégrer par les patients, en fonction des cas.

Autant on peut comprendre qu’une opération en chirurgie plastique puisse attendre. Autant, la pilule est plus difficile à avaler pour un patient atteint d’un tumeur, ou ayant un problème au foie ou au pancréas. Ce report peut en effet, dans certains cas, avoir des conséquences sur la santé des malades. On en revient à la fameuse question éthique du tri des malades. Une question à laquelle on n’a toujours pas de réponse.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article