Les animaux ne propagent pas le Covid-19 en France selon l’Anses

Publié le par angeline351

Les animaux ne propagent pas le Covid-19 en France selon l’Anses

Dans une analyse publiée le jeudi 19 novembre 2020, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), explique que les animaux, domestiques ou sauvages, ne jouent pas de rôle dans la propagation du Covid-19 sur le territoire français. Explications.

Les animaux ne jouent pas de rôle dans la propagation du Covid-19 en France
Avec ces histoires de pangolin et de chauve-souris, beaucoup se sont interrogés sur la transmission du Covid-19 par les animaux. Publiée le jeudi 19 novembre 2020, une analyse de l’Anses explique que « les animaux domestiques et les animaux sauvages ne jouent aucun rôle épidémiologique dans le maintien et la propagation du SARS-CoV-2 en France ». Selon l’établissement public français, dans l’Hexagone, « la diffusion du virus est aujourd’hui le résultat d'une transmission interhumaine par voie respiratoire ».

« Si les lapins et les chiens sont réceptifs au SARS-CoV-2, leur sensibilité reste néanmoins à confirmer » détaille l’Anses. Concernant les poulets, dindes, canards, bovins et porcs, l’analyse évoque « une sensibilité au SARS-CoV-2 non établie ou restant à confirmer ». Pour les chats en revanche, ils « sont réceptifs et sensibles au SARS- CoV-2 avec une transmission intra-espèce, c’est-à-dire entre individus d’une même espèce, avérée ». Idem pour les furets, les hamsters, les tigres, lions et pumas en captivité.

Appliquez les gestes barrières avec votre animal si vous avez le Covid-19
L’Anses fait aussi toute la lumière sur le vison. Des cas de contaminations humaines à partir de grands élevages de ces animaux ont en effet été retrouvés au Danemark et aux Pays-Bas. « Cette espèce est réceptive et sensible au SARS-CoV-2, avec une transmission intra-espèce avérée et inter-espèce présumée ». Les derniers évènements « sont en faveur d’une transmission-retour du virus à partir des visons infectés vers les humains ».  Ils sont « vraisemblablement à relier au contexte de forte pression virale due à une densité élevée de la population animale au sein de ces élevages ».

Concernant les animaux de compagnie, l’Anses recommande « aux personnes atteintes par la COVID-19 de respecter les gestes barrières afin de limiter les risques d’infection de l’Homme à l’animal, sans pour autant compromettre leur bien-être ». Par conséquent, lorsque le contact ne peut être évité (soins aux animaux par exemple), il est recommandé aux personnes qui sont atteintes du Covid-19 de porter un masque et de se laver les mains avant et après le contact avec les animaux.

Publié dans INFORMATION, SANTE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article