Commerces : La lettre des sénateurs centristes à Emmanuel Macron

Publié le par angeline351

Commerces : La lettre des sénateurs centristes à Emmanuel Macron

Des sénateurs du groupe centriste au Sénat appellent le président de la République à fixer un cap pour les cafés, hôtels, restaurants et discothèques. L’incertitude dans laquelle sont plongés ces professionnels a des conséquences psychiques « terribles » insistent-ils.

 

« Les différentes déclarations des membres du gouvernement en ordre dispersé, souvent contradictoires, ou encore les rumeurs d’une date de réouverture ont des effets psychologiques terribles menant certains professionnels au bord du suicide », alertent les sénateurs centristes dans un courrier au président de la République, envoyé le 20 novembre.

A l’initiative du sénateur (UC) du Tarn-et-Garonne, Pierre-Antoine Levi, cette lettre appelle le président de la république à sortir les professionnels du secteur CHRD (cafés, hôtels, restaurants et discothèques) de l’incertitude : « Il faut enfin donner à ces professionnels un message de clarté et fixer un cap »

Signé par le président du groupe centriste du Sénat, Hervé Marseille, et 32 sénateurs centristes, ce courrier souligne la crise qui frappe un secteur représentant 250 000 entreprises pour près d’1 million d’emplois. « Ces professionnels luttent pour la survie de leur entreprise […] ⅔ des établissements risquent de mettre la clé sous la porte », insistent-ils.

« En tant que président de la République, vous devez plus que jamais fixer un cap, et donner de la visibilité à toutes ces professions […] Nous espérons tous, Monsieur le Président de la République, que vous pourrez annoncer lors de votre future allocution, un message de clarté à l’ensemble de ces professionnels », appellent les sénateurs. Emmanuel Macron devrait s’adresser aux Français mardi prochain.

Publié dans INFORMATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article