Réanimation : le taux d'occupation des lits grimpe, notre carte de France par département

Publié le par angeline351

Réanimation : le taux d'occupation des lits grimpe, notre carte de France par département

La France a franchi la barre des 30 % du taux d’occupation des lits de réanimation à l’échelle nationale. Voici en carte la situation département par département.
“Notre objectif n’est pas de faire le plein des réas et notre objectif n’est pas d’avoir un nombre de réas extensible à l’infini”, a martelé le ministre des Solidarités et de la Santé Olivier Véran jeudi 15 octobre lors de la conférence de presse donnée par le Premier ministre Jean Castex pour détailler les modalités des couvre-feux imposés en Île-de-France et dans huit grandes métropoles. Et pour cause, la France a franchi la barre des 30 % du taux d’occupation des lits de réanimation à l’échelle nationale. Au 15 octobre dans l’Hexagone, 1.741 patients malades de la Covid-19 occupent actuellement les services de réanimation qui totalisent 5.800 lits.

Plus préoccupant, le dernier bilan épidémiologique hebdomadaire de Santé publique France publié jeudi 15 octobre indique une nette dégradation parmi les personnes âgées avec un “triplement du nombre de cas chez les 65 ans et plus en six semaines”. Et, faisant partie des populations à risque face au Sars-CoV-2, ce sont eux qui occupent majoritairement les services de réanimation. En effet, toujours selon les statistiques détaillées sur Géodes, la plateforme pilotée par Santé publique France, les personnes âgées de 50 ans ou plus représentent 89,7 % des patients contaminés par le coronavirus admis en réanimation, soit près de 9 personnes sur 10.

40 départements ont un taux d’occupation des lits supérieur à 30 %
La situation est très hétérogène d’un département à l’autre. Sans surprise, ce sont les territoires déjà placés en zone d’alerte maximale - et auxquels le couvre-feu sera imposé dès cette nuit à minuit - qui affichent les plus forts taux d’occupation des lits de réanimation. Afin de comparer les taux d’occupation des lits de réanimation d’un territoire à l’autre, nous avons rapporté le nombre de patients malades de la Covid-19 en état grave au nombre total de lits de réanimation que compte un département, grâce aux dernières données actualisées des équipements des établissements de santé par la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees). Voici le détail en carte, département par département.

Trois grandes zones géographiques de la France affichent des taux d’occupation des lits de réanimation particulièrement élevés : le Nord avec l’Île-de-France, le Sud-Est et l’Occitanie, ce qui coïncide bien avec les villes et métropoles placées en zone d’alerte maximale. Dans l’Hexagone, la Seine-Saint-Denis est le département le plus touché avec un taux d’occupation des lits de réanimation de 79 %, soit une hausse de vingt points par rapport à la semaine dernière. Suivent ensuite le Vaucluse et l’Ariège avec chacun 75 % des lits de réanimation occupés par des patients contaminés par le Sars-CoV-2. En tout, quarante départements ont franchi le seuil de 30 % d’occupation des lits de réanimation, seuil à ne pourtant pas franchir afin d’éviter le passage en zone d’alerte maximale. Le taux le plus inquiétant est relevé dans les Outre-mers, en Guadeloupe précisément où 86,21 % des lits sont occupés par des malades de la Covid-19.

Et les services de réanimation de ces territoires sont majoritairement occupés par les personnes âgées. Plus de 87 % des lits occupés par les patients dits “covid” le sont par des personnes âgées de plus de 50 ans en Île-de-France. Ils sont 86,22 % dans les Hauts-de-France, 90,5 % en Occitanie, 92,9 % en Auvergne-Rhône-Alpes, et 94,6 % en Provence-Alpes-Côte-d’Azur. Il en va de même pour les régions les plus épargnées par les forts taux d’occupation de lits en réanimation. Ainsi en Nouvelle-Aquitaine, sur 64 patients infectés par le coronavirus en état grave, 60 ont plus de 50 ans. C’est 93,75 % du total de malades de la Covid-19 admis en réanimation dans cette région. Même cas de figure dans le Grand Est et en Bretagne où respectivement 92,5 % et 80 % des patients covid en réanimation ont plus de 50 ans.

En revanche, neufs départements affichent un taux d’occupation des lits de réanimation inférieur à 10 %. C’est le cas, entre autres, du Finistère (4,35 %), de la Sarthe (4,76 %), de la Vienne (1,79 %), de la Dordogne (5,26 %), du Haut-Rhin (4,29 %), de la Meurthe-et-Moselle (9,47 %), et de la Haute-Saône (8,33 %). Le Loir-et-Cher et la Lozère n’ont quant à eux aucun cas grave de Covid-19 recensé dans leurs services de réanimation.

 

Publié dans SANTE, INFORMATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article