Covid-19 : Mesures appliquées au Portugal jusqu’au 30 octobre

Publié le par angeline351

Covid-19 : Mesures appliquées au Portugal jusqu’au 30 octobre

A partir du 15 octobre 2020, l’ensemble du Portugal continental est déclaré en état de calamité après avoir été en état de contingence (moins restrictif) depuis mi-septembre. Les mesures suivantes s’appliquent, sur décision du Conseil des ministres, et seront réévaluées dans 15 jours :

Les regroupements sont limités à 5 personnes sur la voie publique et dans certains autres espaces publics (commerces, restaurants, bars,…) excepté pour les membres d’un même foyer.
Le port du masque est vivement recommandé, y compris sur la voie publique lorsque la distanciation sociale n’est pas possible. Il est recommandé à toute la population de télécharger l’application Stay Away Covid et d’y renseigner tout résultat positif de test Covid-19.
Les événements familiaux, comme les mariages et les baptêmes, sont limités à 50 participants et doivent suivre les recommandations de la DGS.
Les fêtes d’étudiants et cérémonies dans les universités sont interdites.
Les contrôles sont renforcés et les amendes pour non-respect des mesures sanitaires peuvent désormais aller jusqu’à 10,000 euros pour les personnes morales (établissements commerciaux et de restauration).
Mesures antérieures reconduites :
- les établissements commerciaux n’ouvrent qu’à partir de 10h (sauf exceptions : cafés, pâtisseries, coiffeurs et clubs de gym) ;
- les établissements ferment entre 20h et 23h sur décision municipale ;
- les regroupements sont limités à 4 personnes dans les espaces de restauration à l’intérieur des centres commerciaux et proche des établissements scolaires (rayon de 300 mètres) ;
- la vente de boissons alcoolisées est interdite dans les stations services à tout heure et à partir de 20h dans tous les autres établissements (supermarchés,...), exceptés les restaurants ;
- les restaurants peuvent accueillir de nouveaux clients jusqu’à minuit et rester ouverts jusqu’à 01h ;
- la consommation d’alcool sur la voie publique est interdite.

Dans les aires métropolitaines de Lisbonne et Porto (jusqu’au 31 mars 2021) :
- les entreprises de plus de 50 personnes doivent fonctionner en équipes hermétiques, avec une rotation entre le télétravail et le travail en présentiel ;
- les horaires (d’entrée, sortie et pauses) doivent être adaptés afin de permettre des horaires décalés et éviter les concentrations en heure de pointe dans les transports.

Règles et recommandations transversales de sécurité et d’hygiène au Portugal :

- Le décret relatif au déconfinement invite chacun à donner priorité aux activités autorisées et aux déplacements essentiels qui n’impliquent pas un contact social important/prolongé.
- Mi-octobre 2020, la Direction générale de la santé au Portugal a réduit la période de quarantaine pour les cas positifs de 14 à 10 jours pour les malades présentant des symptômes modérés ou asymptomatiques et qui ne sont pas immunodépressifs grave.
- Des équipements de protection (masque ou visière) sont obligatoires dans les espaces ne permettant pas une distanciation sociale, notamment les espaces fermés et à haute fréquentation comme les services publics, les aéroports, transports publics et taxis. Les passagers qui ne respectent pas cette règle encourent une amende, comprise entre 120 et 350 € dans les transports publics. Des masques sociaux et gels hydroalcooliques sont disponibles à la vente pour les particuliers notamment dans les supermarchés. Une mesures législative est à l’étude pour rendre le masque ou la visière obligatoires sur la voie publique (avec amende en cas de non respect) lorsqu’une distanciation de 2 mètres n’est pas possible.
- les précautions sanitaires et gestes barrières restent recommandés (lavage de mains, distanciation sociale, tousser dans son coude,...) ; des normes de distanciation sociale ou de réduction de la capacité d’accueil des établissements seront appliquées ; le confinement restera obligatoire pour les personnes infectées ou sous vigilance active ; le devoir civique d’isolement prophylactique et de limitation des déplacements non essentiels est maintenu.
- Depuis le 1e juin, la règlementation générale encadrant le télétravail s’applique de nouveau, à savoir, qu’un accord entre l’entreprise et le travailleur est nécessaire, mais avec des exceptions : les parents ayant des enfants en âge de scolarité à domicile et les travailleurs à risque (personnes immunodépressives, avec une maladie chronique ou un handicap supérieur à 60%). Pour le travail en présentiel, un recours à des organisations du travail qui permettent d’éviter de trop fortes affluences dans les transports en commun et de limiter les contacts entre employés (horaires décalés, équipes en rotation,...) est recommandé.
- Limitation de l’utilisation des véhicules privés de transports de passagers aux 2 tiers de leur capacité et port du masque obligatoire ; les taxis et autres véhicules de transport de passagers (TVDE) avec cinq sièges, par exemple, ne peuvent donc transporter qu’un maximum de deux passagers, en plus du conducteur.
- La Direction Générale de la Santé a élaboré un manuel dans le but d’aider les entreprises dans la mise en œuvre des mesures sanitaires obligatoires contre le COVID-19 sur les lieux de travail : disponible ICI.
- Les camping-cars ou véhicules similaires ne peuvent rester dans les parcs et aires de stationnement, mais ont la possibilité de séjourner dans les endroits spécifiquement désignés pour ces véhicules par les organes de gestion des parcs et aires de stationnement, entre 07h et 21h, et dans le respect de toutes les dispositions applicables.
- La plupart des festivals sont annulés ou sujets à des normes de distanciation et de marquage jusqu’au 31 décembre.
- Les événements sportifs restent fermés au public.
- Les discothèques peuvent ouvrir en fonctionnant comme des cafés.

Pour tous les détails sur le plan de déconfinement au Portugal : site officiel Estamos On. Pour des informations en français, nous vous invitons également à consulter les médias francophones au Portugal.

Les archipels de Madère et des Açores : états de calamité et d’alerte.

L’archipel de Madère est placé en état de calamité. Les îles des Açores sont placées en état d’alerte (Graciosa, São Jorge, Flores, Corvo) ou de calamité (Santa Maria, São Miguel, Terceira, Pico, Faial).

Publié dans SANTE, INFORMATION, EUROPE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article