Covid-19: la situation épidémique «va s’alourdir dans les prochains jours et semaines»

Publié le par angeline351

Covid-19: la situation épidémique «va s’alourdir dans les prochains jours et semaines»

Alors qu’il était à l’Assemblée nationale pour défendre la prolongation de l’état d’urgence sanitaire, le ministre de la Santé a estimé que la situation épidémique allait « s’alourdir dans les prochains jours et semaines ».

Ce samedi matin, Olivier Véran, le ministre de la Santé, était devant les députés pour défendre la prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 16 février 2021 pour faire face à « une période qui sera longue et difficile », a-t-il estimé.

« Nous avons besoin de ce texte pour être efficace dans la période » de la deuxième vague du Covid-19, a estimé le ministre de la Santé, alors que le nombre de nouveaux cas de contamination ne cesse de progresser en France ces dernières semaines. La situation « va s’alourdir dans les prochains jours et semaines, quoi que nous fassions », a prévenu Olivier Véran devant les députés.
Pour le ministre de la Santé, il ne s’agit pas d’un « texte de conviction », mais « d’un texte de responsabilité pour nous permettre de protéger activement les Français dans une période qui sera longue et difficile », rapporte BFM TV.

Cette prise de parole d’Olivier Véran a lieu alors que 54 départements français, dont le Nord et le Pas-de-Calais sont sous le coup d’un couvre-feu entre 21 heures et 6 heures pour limiter la propagation du nouveau coronavirus, et que plus de 42 000 nouvelles contaminations ont été recensées en 24 heures, pour la première fois depuis les tests à grande échelle dans le pays.

L’état d’urgence sanitaire de nouveau en vigueur depuis le 17 octobre
Mis en place une première fois le 24 mars dernier, jusqu’au 10 juillet, l’état d’urgence sanitaire est de nouveau rentré en vigueur le 17 octobre dernier, lors des premiers couvre-feux. Ce régime, exceptionnel, permet au gouvernement de prendre des mesures plus strictes pour endiguer l’épidémie.

Comme l’explique l’AFP, au-dela d’un mois, la prorogation de l’état d’urgence sanitaire doit être autorisée par la loi. C’est pourquoi l’Assemblée nationale débat ce week-end sur une prolongation jusqu’au 16 février 2021, avec des restrictions moindres encore possibles jusqu’au 1er avril prochain.

Et, si l’épidémie n’est pas jugulée, le gouvernement devra « envisager des mesures beaucoup plus dures » que le couvre-feu, avait indiqué Jean Castex jeudi. Vendredi, Emmanuel Macron avait lui jugé qu’il était « trop tôt pour dire si on va vers des reconfinements locaux ou plus larges ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article