Rehau réorganise son usine et supprime 106 emplois

Publié le par angeline351

Rehau réorganise son usine et supprime 106 emplois

Rehau, groupe industriel spécialisé dans les polymères, a annoncé la suppression de 106 postes sur son site de Morhange. C’est la conséquence d’une réorganisation de fond qui créera aussi quinze emplois. Un processus qui va s’étaler sur plus d’un an.

Après la fermeture redoutée de l’usine GGB de Dieuze , le bassin d’emploi du Saulnois et du centre mosellan subit un nouveau coup dur avec la suppression annoncée de 106 postes à Morhange. Cette fois, c’est au sein de l’emblématique entreprise Rehau, spécialisée dans les polymères (une sorte de plastique), qu’aura lieu la saignée. La société précise que les suppressions d’emploi concernent autant des postes de production que des services support.

C’est la conséquence d’une réorganisation de fond au sein du site morhangeois qui abrite le siège français de ce groupe allemand. Selon Rehau en effet, Morhange afficherait des pertes structurelles depuis environ neuf ans – indépendamment de la crise du Covid-19 – et lance donc un projet visant un retour à l’équilibre dans un délai de deux ans. « Pour stopper la dégradation de nos résultats dans cet environnement complexe, nous sommes contraints de nous lancer dans une réorganisation industrielle », confirme Francis Guaitoli, le président de Rehau France, dans un communiqué.

Des activités rapatriées à Morhange
Spécialisé entre autres dans les fenêtres de profilés PVC, Rehau à Morhange emploie 390 salariés en CDI, ce qui en fait le plus grand employeur du bassin. Mais l’entreprise est fortement concurrencée sur son activité fenêtres, qui afficherait une baisse de 20 % depuis 2008.

La restructuration prévoit notamment le déménagement à Morhange d’activités logistiques qui sont actuellement localisées à Vaulx-en-Velin (banlieue lyonnaise) et chez des prestataires externes. Ce transfert vers le siège entraînera la création de 15 emplois, concomitamment à la suppression des 106 autres. « L’usine de Morhange restera un site de production important pour nos clients en France », souligne le président, qui exclut ainsi une fermeture ou une délocalisation.

Que chacun soit accompagné »
Pour les salariés, la mauvaise nouvelle est intervenue lundi 14 septembre avec une annonce faite au personnel, créant la consternation. Le processus de restructuration s’étalera sur une année environ, à partir du quatrième trimestre 2020. En outre, un Plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) sera mis en œuvre. Des reclassements internes seront proposés, ainsi que des départs anticipés à la retraite ou encore des plans de reconversion professionnelle. Dans tous les cas, aucun licenciement ne devrait intervenir avant février 2021. « J’ai conscience de la difficulté de cette annonce pour les salariés concernés et de l’émotion qui en résulte. Je veillerai personnellement à ce que chacun soit accompagné le mieux possible afin de pouvoir se repositionner en interne ou en externe », assure Francis Guaitoli.

Publié dans INFORMATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article