Laboratoires Biofusion : les employés en grève expriment leur ras-le-bol devant le siège social de Montauban

Publié le par angeline351

Laboratoires Biofusion : les employés en grève expriment leur ras-le-bol devant le siège social de Montauban

Les salariés des 21 laboratoires Biofusion du Tarn-et-Garonne, du Lot mais également de Haute-Garonne ont entamé une grève de 24 heures, ce mardi 15 septembre. Au cœur de leurs revendications: une meilleure reconnaissance de leur travail et une revalorisation des salaires.

Les employés des laboratoires Biofusion sont à bout et comptent bien le faire savoir. Ce mardi matin, devant le plateau technique de Pont de Chaume, à Montauban, ils étaient une centaine de grévistes du Tarn-et-Garonne, du Lot et de Haute-Garonne à répondre à l’appel des Unions départementales Force ouvrière 82 et 46, rejointes par la CFDT et la CGT. Avec trois quarts de ses effectifs à l’arrêt – Biofusion emploie 200 personnes –, les 20 laboratoires périphériques sont fermés au public, ce mardi. Seul celui du siège, à Montauban, est resté ouvert, sous réquisition de la préfecture.

"C’est un mal-être général qui s’exprime, confie Stéphanie Stylianos, technicienne de laboratoire à Montauban et représentante FO dans le 82. Tous les sites sont aujourd’hui représentés ce qui prouve notre besoin de reconnaissance." À l’origine des revendications: une prime Covid de 250 €, "de laquelle ont été déduites nos heures de chômage partiel", précise Catherine Bellenoue, infirmière et représentante CFDT. Conséquence: "pratiquement personne n’a touché cette prime dans son intégralité. Elle ne correspond pas à l’investissement des salariés depuis le début de cette crise sanitaire", déplore-t-elle.

Publié dans INFORMATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article