Alteo et la centrale thermique, deux fleurons menacés

Publié le par angeline351

Alteo et la centrale thermique, deux fleurons menacés

Le PCF dénonce la casse de l’industrie. Le député François-Michel Lambert (LEF), lui, fustigeles attaques de maires « pseudo-écologistes » contre Alteo.

La section communiste de Gardanne dénonce : « À Gardanne le gouvernement permet, voire accompagne, la casse sociale et le bradage du patrimoine industriel. » Dès l’annonce de la fermeture des centrales à charbon pour 2022, les salariés sont entrés en lutte. « Ni l’État, ni le propriétaire n’ont avancé de pistes de travail hormis la fermeture des unités de production et des mesures d’accompagnement aux licenciements. Seuls les salariés avec la CGT ont produit un projet permettant de développer les tissus industriels et l’emploi ainsi que répondre aux besoins énergétiques des populations tout en mettant au centre les exigences environnementales. » Gazel Énergie a annoncé la fermeture anticipée de la tranche charbon à la fin de l’année et engage un PSE qui prévoit de licencier 2 tiers des effectifs nationaux.

Du côté de l’usine d’alumine Alteo, le redressement judiciaire a été prononcé. Plusieurs centaines d’emplois directs et indirects sont sur la sellette. Le député gardannais François-Michel Lambert (LEF) a fustigé la position des maires de Bouc-Bel-Air, Simiane, Cadolive et Cabriès, réunis récemment pour s’opposer à la poursuite de l’activité intégrale de l’usine. « Et voilà les maires pseudo-écologistes », ironise-t-il, « l’un élu depuis plus de 30 ans, n’a jamais rien fait pour traiter le problème, l’autre qui ne parle que de souveraineté mais qui est prêt à brader à des forces étrangères notre fleuron, le 3e qui défile avec les salariés le jeudi pour le mardi suivant approuver la division par 2 des emplois. Enfin une qui s’est découverte écologiste le temps d’une campagne municipale mais est prête à créer de la pollution sur d’autres continents en sacrifiant les avancées remarquables constatées chez nous ». Pour François-Michel Lambert, si ces élus « veulent vraiment protéger leurs concitoyens », ils devraient « commencer par interdire l’abord des écoles aux voitures diesel, première source de pollution atmosphérique mortelle ». L.M.

Publié dans INFORMATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article