Nantes. Agents d’entretien en grève à l’hôpital : « On n’a plus de désinfectant »

Publié le par angeline351

Nantes. Agents d’entretien en grève à l’hôpital : « On n’a plus de désinfectant »

Le personnel d’Onet santé qui s’occupe du ménage au CHU de Nantes (Hôtel-Dieu, Saint-Jacques, Laennec…) est en grève ce lundi 16 mars. Les agents dénoncent les conditions de travail qui se dégradent fortement avec le coronavirus. Ce lundi soir, face à la crise actuelle, les grévistes ont choisi de suspendre leur mouvement.


La coupe est pleine. Pour le personnel d’entretien, rien ne va plus. Ceux qui font le ménage ne sont pas pris en compte. On n’a pas de gel hydroalcoolique, pas de gants. On a l’impression d’être des personnes invisibles, précise Bedjjuelel Lynda, représentante CGT chez Onet santé, le prestataire mandaté pour l’entretien des locaux du CHU de Nantes, et depuis quinze jours, nous n’avons plus de désinfectant.

Face à cette situation, et dans un contexte de difficultés pour la garde des enfants, des agents ne vont plus travailler et font valoir leur droit de retrait. On compte actuellement 32 personnes qui ont fait valoir leur droit de retrait », selon la CGT du prestataire (sur plus d’une centaine d’agents). Depuis des mois, on a déjà réduit le temps de travail. Une seule personne doit faire des prestations qui devraient être faites par deux personnes. Avec le coronavirus, la situation est de plus en plus compliquée.

« Rien n’est fait »
Le personnel d’entretien intervient dans les salles d’attente, les blocs opératoires, les halls, les espaces de consultations, etc. Nous travaillons également en gériatrie face aux personnes les plus exposées. Rien n’est fait face à ça »,déplore la représentante syndicale. Les agents en grève ont eu un échange avec la direction du CHU sur leurs revendications et la liste de ce qui nous manque ».Ils attendent également des réactions rapides de la direction d’Onet face à cette situation exceptionnelle.

En fin d’après-midi, le personnel a décidé de suspendre sa grève face à la situation de crise liée au coronavirus. Mais le mouvement devrait reprendre plus tard.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article