(COVID-19) La BEI mobilise des lignes de crédit de 440 millions d'euros pour soutenir le secteur privé au Maroc

Publié le par angeline351

(COVID-19) La BEI mobilise des lignes de crédit de 440 millions d'euros pour soutenir le secteur privé au Maroc

 

La Banque européenne d'investissement (BEI) a annoncé, mercredi, un soutien au secteur privé au Maroc via ses lignes de crédit d'un montant de 440 millions d'euros avec les institutions financières marocaines, et ce pour faire face aux effets de la pandémie du nouveau coronavirus, indique un communiqué de la BEI.

Ces lignes de crédit dédiées au financement du secteur privé seraient en mesure d'apporter les fonds de roulement et les liquidités nécessaires aux entreprises pour continuer leur activité, explique la BEI.

Parallèlement, la BEI a décidé d'accélérer à titre exceptionnel le déboursement de prêts déjà signés pour soutenir les petites et moyennes entreprises. Elle s'est dite "prête à renforcer encore son soutien et son expertise au secteur de la santé pour l'acquisition du matériel médical nécessaire et également le renforcement des infrastructures sanitaires".

L'objectif de cette forte mobilisation, ajoute la BEI, "est de soutenir la mise en place de projets qui puissent aider concrètement et rapidement les Marocains à lutter quotidiennement contre le COVID-19 tant sur le plan économique que sanitaire".

Elle s'inscrit dans le cadre du réseau "Team Europe" qui, à l'initiative de la Commission européenne, a pour objectif d'aider les pays hors de l'UE à faire face à la pandémie du COVID-19 et auquel la BEI a annoncé une contribution à hauteur de 5,2 milliards d'euros.

Partenaire privilégié du Maroc depuis 40 ans, la BEI a consacré en 2019 plus de 300 millions d'euros d'investissements consacrés à la mise en oeuvre de projets dans des secteurs clefs de l'économie marocaine tels que le soutien aux entreprises, l'agriculture, l'eau et l'assainissement, le transport ou encore les énergies renouvelables.

Publié dans INFORMATION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article