Coronavirus. Qui bénéficiera de la prime de 1 000 € ?

Publié le par angeline351

Coronavirus. Qui bénéficiera de la prime de 1 000 € ?

Emmanuel Macron a demandé aux employeurs de récompenser les salariés qui continuent à faire tourner l’économie. Des enseignes de la grande distribution vont verser une prime. Une banque l’annonce également.

Le gouvernement demande aux employeurs de verser une prime aux salariés mobilisés sur le terrain pour faire tourner l’économie. La prime sera « défiscalisée et désocialisée ». 

Qu’a demandé Emmanuel Macron aux employeurs ?

Il les a incités à accorder une prime aux salariés mobilisés sur le terrain. Il a cité  ceux qui s’occupent des récoltes, transforment les produits alimentaires, qui sont aux caisses des magasins, qui gèrent les déchets, qui sont aux guichets des banques… 

À combien s’élèvera cette prime ?

 

À 1 000 €, a indiqué Bruno Le Maire, mardi.  Cette prime sera défiscalisée et désocialisée »,a précisé le ministre de l’Économie. Autrement dit, les bénéficiaires ne paieront ni d’impôt sur le revenu, ni de cotisations sur ces 1 000 €. Pas de charges sociales non plus pour les employeurs.

Bref, un dispositif proche de la prime Macron, instaurée en 2019 à la suite de la crise des Gilets jaunes. La mesure avait été reconduite début 2020. Mais nombre de petites entreprises en avaient été exclues, car l’entreprise devait avoir conclu un accord d’intéressement. Pour cette nouvelle prime, cette condition a été levée pour les sociétés de moins de 250 salariés.

Qui en bénéficiera ?

Plusieurs enseignes de la grande distribution se sont déjà engagées à la verser : Auchan, Castorama, Carrefour, Intermarché…

Qu’en disent les syndicats ?

La CFDT d’Auchan a salué le geste de la direction du groupe :  Cette prime n’est que justice », écrit le syndicat.

De son côté, Amar Lagha, de la CGT commerce, juge cette prime dérisoire au regard des risques pris par les salariés :  Nous aurions préféré que toutes les précautions soient prises pour que personne ne tombe malade. On a galéré pour obtenir des parois transparentes devant les caisses. Pourquoi on ne ferme toujours pas les parties non-alimentaires des magasins ? Ces 1 000 €, c’est la prime de la mort.  

Le syndicaliste rappelle que la grande distribution pleure son premier mort du coronavirus : un responsable de sécurité d’un centre commercial de Seine-Saint-Denis.

Qu’en est-il dans les autres secteurs d’activité ?

 Nous comptons négocier l’octroi de cette prime,indique Frédéric Guyonnet, le président du Syndicat de la banque CFE-CGC. Environ 50 % des 400 000 salariés du secteur sont à leur poste dans les agences ou les sites centraux. Les salariés sont très inquiets. Et ils doivent faire beaucoup de pédagogie pour rassurer sur l’avenir du système bancaire. Il est normal de les récompenser. 

Le Crédit mutuel Alliance fédérale-CIC a déjà annoncé qu’il comptait verser la prime.

Et dans la fonction publique ?

Ce mecredi soir, le Président a annoncé une prime pour « l’ensemble des personnels soignants et des fonctionnaires mobilisés ». De son côté, Baptiste Talbot, de la CGT, estime que « le meilleur moyen de prendre en considération les risques pris par les agents serait d’augmenter le point d’indice gelé depuis des années ».

Coronavirus. Qui bénéficiera de la prime de 1 000 € ?


>>

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article